Les Chinois prennent de la hauteur... et du poids

Selon l'étude, l'alimentation traditionnelle chinoise, généralement riche en... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Selon l'étude, l'alimentation traditionnelle chinoise, généralement riche en légumes et produits de base, a été délaissée en faveur des plats carnés, riches en graisses et assimilés au bien-être.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
PÉKIN

Les Chinois mangent plus, grandissent un peu mais grossissent beaucoup, selon une étude officielle portant sur 10 ans et montrant une progression alarmante de l'obésité, publiée mercredi dans la presse chinoise.

En 10 ans, de 2002 à 2012, la taille moyenne d'un Chinois est ainsi passée à 1,67 mètre, soit près d'un demi-centimètre de plus qu'en 2002, selon l'étude réalisée par la Commission nationale pour la santé et la planification familiale, équivalent d'un ministère.

Les Chinoises ont elles grandi un peu plus, passant de 1,551 mètre à 1,558 mètre.

Les Chinois sont ainsi un peu plus petits que les Japonais et les Sud-Coréens, selon un expert chinois cité dans la presse.

La population la plus grande du monde est celle des Pays-Bas, avec 1,84 mètre pour les hommes et 1,71 mètre pour les femmes en moyenne.

Mais les Chinois ont pris 3,5 kilos de plus en une décennie et les Chinoises 2,9 kilos, soit un poids moyen de 66,2 kg pour les hommes et de 57,3 kg pour les femmes, selon l'étude.

Des chiffres modérés qui pourraient masquer l'aggravation de la progression de l'obésité chez les adultes de plus de 18 ans, qui concernait en 2012 9,6% de la population. La proportion d'adultes en «surpoids» a elle augmenté de 7,1% à 11,9% en une décennie.

Les statistiques concernant les jeunes âgés de 6 à 17 ans sont encore plus alarmantes: le nombre d'enfants obèses a triplé à 6% de cette population, tandis qu'il a augmenté d'un tiers pour atteindre 30,1% pour ceux en surpoids.

Une progression jugée plus rapide que celle des pays industrialisés, selon les experts cités dans la presse chinoise.

En cause: l'alimentation traditionnelle chinoise, généralement riche en légumes et produits de base, délaissée en faveur des plats carnés, riches en graisses et assimilés au bien-être.

Le vice-directeur de la CNSPF, Wang Guoqiang, cité dans la presse, a jugé toutefois que les Chinois s'alimentaient mieux qu'il y a dix ans, avec une moyenne de 2172 calories/jour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer