Applications: du piment dans vos entraînements

Vous avez tous la vôtre. De Runtastic à MapMyRun, en passant... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vous avez tous la vôtre. De Runtastic à MapMyRun, en passant par RunKeeper ou Strava, les applications pour mesurer vos courses, trouver des programmes ou dépasser vos objectifs ne manquent pas. Mais les applis plus ludiques, elles, fonctionnent-elles ? Motivent-elles ? Pour vous, nous avons «couru notre vie» pour éviter des missiles ou encore des zombies. Récit. Et critique

À LA GUERRE COMME À LA GUERRE

MISSILE WARS

John White

Gratuit

9,3 Mo

Pour iPhone

LE BUT

Éviter les bombes qu'envoient, en temps réel, les autres joueurs. Ultimement, si vous courez vraiment vite, vous pourriez devenir maître du monde. Pas mal, comme motivation !

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

Des joueurs sont en ligne, partout sur la planète. Ils peuvent vous envoyer une bombe de n'importe où. En cas d'attaque, il faut donc courir le plus vite possible, selon l'étendue de l'arme choisie (une minute, deux minutes, etc.). Il est possible d'attaquer à son tour d'autres joueurs, évidemment. Pour vous protéger, un repos au bunker est possible, mais pas plus de deux semaines. On n'est pas là pour se reposer, après tout.

ON AIME

L'application donne tout à coup un sens à l'entraînement. Pensez-y : vous courrez ici pour éviter un missile, ce n'est pas rien. L'avantage, c'est que cela vous force à piquer des sprints, souvent, à répétition. On n'avait pas couru aussi vite depuis longtemps. Bonus : on s'entraîne sans s'en rendre compte. En jouant, tout simplement. Quoi, déjà fini ?

ON AIME MOINS

Évidemment, si vous courez avec un ami, cette application n'est pas pour vous. À moins de jouer contre lui. Autre bémol : la température. Ce jeu se joue le téléphone à la main (ce qui n'est pas non plus très pratique ni agréable). Par temps froid, oubliez ça, à moins d'avoir des gants tactiles. L'application a aussi tendance à planter, et il faut s'arrêter souvent pour marquer des points (à moins de courir en lançant des bombes... mais personnellement, on n'est pas rendue là.) 

ON ADOPTE ?

Assurément. Surtout quand on a peu de temps, c'est plutôt amusant comme concept. On a bien aimé lancer un missile à Stephen Harper, ou se faire pourchasser par le maître du monde Dmitri Medvedev. Sans vouloir être mauvaise langue, on le soupçonne d'ailleurs de tricher et de jouer en voiture... Ça ne se peut tout simplement pas, courir tous les jours, aussi vite que ça...

AU SECOURS, DES ZOMBIES !

ZOMBIES, RUN ! 

Six to Start

4,59 $

556 Mo

Pour iPhone et Android

LE BUT

L'objectif est simple, mais ô combien amusant ! Vous êtes Runner 5, on vient de vous parachuter à Abel Township, une ville envahie par les zombies mangeurs de cervelle. Votre mission est d'aller du point A au point B sans vous faire croquer par l'une de ces horribles créatures en courant le plus vite possible, évidemment. Au cours de vos missions, vous découvrirez la cause de la « zombification » et tenterez d'y trouver un remède.

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

Armé de vos écouteurs, vous êtes rapidement immergé dans un épisode de film d'horreur. Si vous avez choisi de courir avec votre musique, différents personnages vous parlent entre chaque chanson pour vous guider dans votre mission et vous indiquer si une foule de zombies se trouve juste derrière vous, auquel cas vous devrez assurément accélérer le rythme pour ne pas vous faire manger. Au passage, vous collectez différents objets (antibiotiques, pansements, bouteilles d'eau, sous-vêtements, téléphones cellulaires...), que vous pouvez partager avec les autres survivants. Si un mort-vivant vous rattrape, il est toujours possible de le divertir en lui donnant à déguster l'un de ces articles, le temps de vous sauver. Ces objets peuvent par la suite servir à sécuriser davantage votre camp de base.

ON AIME

On oublie rapidement qu'on est en train de s'entraîner et on se fait prendre au jeu. Nous avons d'ailleurs battu notre record d'endurance en testant l'application. On ne court plus seulement pour être en forme, mais littéralement pour rester en vie ! Plus sérieusement, 30 minutes de course passent à une vitesse incroyable lorsque des zombies grognent et chuchotent à vos oreilles...

ON AIME MOINS

L'application est offerte uniquement en anglais. Les personnages qui vous dictent votre mission ont un fort accent britannique et il n'est pas toujours facile de comprendre tout ce qu'on vous dit. La géolocalisation fonctionne également plus ou moins bien. Alors qu'un message radio nous avertissait qu'un zombie était près de nous, nous avons couru rapidement, très rapidement, et le zombie est tout de même arrivé à nous mordre. Plus tard, alors qu'une nouvelle horde de morts-vivants s'approchait, nous nous sommes immobilisée durant plusieurs secondes, et nous avons facilement réussi à les éviter... Pas très cohérents, ces revenants... Dommage.

UN CONSEIL

Avis aux peureux (comme nous) : mieux vaut ne pas courir tard le soir, sous la pluie battante, puisque vous risquez de vouloir rentrer rapidement à la maison. On vous avertit d'ailleurs clairement avant de commencer votre mission : vous devez tout de même courir prudemment, laisser les voitures passer et vous arrêter aux feux de circulation, même si vous êtes effrayé !

POUR LA BONNE CAUSE

CHARITY MILES

Charity Miles LLC

Gratuit

40,4 Mo

Pour iPhone et Android

LE BUT

On vous offre ici de courir pour amasser de l'argent pour une cause, de vous entraîner pour vaincre le cancer, encourager la recherche sur l'autisme, ou promouvoir l'activité physique chez les jeunes, par exemple.

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

Vous vous inscrivez, vous choisissez, parmi une liste bien fournie, une cause qui vous tient à coeur, et pour chaque mille couru (1,6 km), vous amassez 25 cents pour une ONG. À la fin de votre course, on vous invite à « accepter » votre commanditaire, et à publier vos résultats sur les réseaux sociaux afin de propager la bonne nouvelle. Vous recevez par la suite un courriel qui confirme votre don. Plusieurs compagnies sont partenaires de Charity Miles, dont Timex Sports, Johnson & Johnson et Kenneth Cole.

ON AIME

C'est une façon originale de faire un don, et sans aucun doute une excellente source de motivation. Vous êtes fatigué ? Allez, un petit mille de plus pour nourrir un enfant dans le besoin ! Il n'est pas obligatoire de publier vos exploits sur les réseaux sociaux, mais le fait d'étaler votre performance au grand jour peut également vous donner l'envie de pousser votre balade un peu plus loin. Si vous n'aimez pas la course, vous pouvez également faire des dons en marchant (25 cents par mille parcouru) ou en faisant du vélo (10 cents par mille). 

ON AIME MOINS

Difficile de ne pas louanger cette application, qui a tout de même planté quelques fois, ne nous permettant pas de partager nos résultats en ligne. Si vous souhaitez vous chronométrer ou analyser en détail vos résultats,Charity Miles n'est peut-être pas pour vous non plus.

ON ADOPTE ?

Tout à fait ! L'idéal serait de jumeler cette application avec une autre plus complète, qui vous propose un programme d'entraînement avec analyse de vos statistiques.

LE RYTHME DANS LA PEAU

UPBEAT WORKOUTS

Upbeat Workouts

3,49 $

33,7 Mo

Pour iPhone

LE BUT

Courir non seulement en musique, mais surtout au rythme de la musique. En gros, c'est la musique, votre musique, qui vous dicte votre entraînement, que ce soit pour un demi-marathon, des intervalles, une course de 40 minutes, etc.

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

L'application propose deux modes : « Just go ! » et « Coached Workouts ». Le premier ne fait que suggérer de la musique s'accordant à votre tempo. Assez basique. Le deuxième, beaucoup plus intéressant, quoiqu'en anglais seulement, propose carrément un entraînement, avec un coach, lequel vous guide pendant votre course : 5 minutes 75 % de vos capacités, 30 secondes de récupération, 5 minutes à 80 %, etc., avec, toujours, votre musique comme repère. Tout simplement.

ON AIME

Les mots d'encouragement de l'entraîneur sont hyper stimulants : « Pourquoi courez-vous ? », « Quels sont vos objectifs ? », « Bravo ! », « Tout va bien ! », « Doing great ! ». On aime surtout courir sans réfléchir et tout simplement obéir à la musique. Ce n'est pas compliqué, et c'est surtout drôlement entraînant. Et comme l'application va puiser au sein de notre propre musique, cela permet de redécouvrir certains albums parfois oubliés. Oui, Massive Attack, c'est drôlement chouette en courant !

ON AIME MOINS

 Le mode « Just go ! » est selon nous nettement moins intéressant, puisqu'il ne s'agit que d'un mix de musique, aux transitions parfois douteuses (Miles Davis suivi des Black Keys, vraiment ?). Quant aux entraînements, rien à leur reprocher, à part, peut-être, le choix discutable du nom de certains : « Fit for girls », un entraînement pour les débutants, baptisé ici « pour les filles ». Sérieusement ? Un peu condescendant, si vous voulez notre humble avis.

ON ADOPTE ?

Assurément. C'est un moyen agréable, amusant, et franchement pas compliqué, d'augmenter sa cadence sans se casser la tête. Idéal pour les coureurs solitaires en quête de motivation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer