• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Santé 
  • > Avec le vieillissement, les survivants au cancer seront plus nombreux aux États-Unis 

Avec le vieillissement, les survivants au cancer seront plus nombreux aux États-Unis

Le nombre de survivants au cancer devrait augmenter de 31% d'ici 2022 aux... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partager

Agence France-Presse
Washington

Le nombre de survivants au cancer devrait augmenter de 31% d'ici 2022 aux États-Unis, en raison principalement du vieillissement de la population, selon un rapport de l'American Association for Cancer Research publié mercredi.

Actuellement 13,7 millions, les survivants au cancer --soit les personnes qui ont vécu cinq ans sans réapparition de la maladie-- seront 18 millions dans dix ans, précise l'étude parue dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention.

«Cette augmentation résultera surtout du vieillissement de la population», explique la Dre Julia Rowland, directrice du Bureau de la survie au cancer aux Instituts nationaux de la Santé (NIH), principal auteur des travaux.

«D'ici 2020, les deux tiers des survivants au cancer seront âgés de 65 ans et plus», précise-t-elle dans un communiqué.

Toutefois la survie varie selon les types de cancer.

Les femmes avec un cancer du sein représentent actuellement 22% des survivants de tous les cancers, tandis que les hommes atteints d'une tumeur cancéreuse de la prostate représentent jusqu'à 20% des guérisons.

En revanche les survivants au cancer du poumon, deuxième cancer le plus diagnostiqué, ne représentent que 3% du total.

«Les hommes atteints d'un cancer de la prostate ont un taux de survie de cinq ans de près de 100%, tandis que chez les femmes avec un cancer du sein, où d'importants progrès ont aussi été réalisés, la survie à cinq ans est passée de 75% en 1975 à près de 89% en 2012», précise la Dre Rowland.

«Mais nous avons vraiment besoin de meilleurs outils de diagnostic et de traitements plus efficaces contre le cancer du poumon», insiste-t-elle.

Pour la Dre Rowland, la forte augmentation de la population de survivants du cancer va créer de nouveaux défis pour le système de santé, car les personnes diagnostiquées avec un cancer sont souvent atteintes d'autres pathologies requérant des soins.

«Garantir que ces malades vivent non seulement une longue vie, mais aussi en bonne santé sera un défi fondamental pour la société», juge la Dre Rowland.

De 2000 à 2009, le taux des décès aux États-Unis ayant résulté du cancer a baissé de 1,8% par an chez les hommes, de 1,4% chez les femmes et de 1,8% chez les enfants jusqu'à l'âge de 14 ans, indique un rapport de l'American Cancer Society (ACS) publié en janvier.

Le cancer a fait 577 190 morts en 2012 aux États-Unis, 301 820 hommes et 275 370 femmes, et 1,6 million de nouveaux cas ont été diagnostiqués, selon l'ACS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer