Du ski de fond en rollers

Pourquoi attendre la neige pour faire du ski de fond? Des mordus ont déjà... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partager

Sur le même thème

Simon Diotte
Simon Diotte, collaboration spéciale
La Presse

Pourquoi attendre la neige pour faire du ski de fond? Des mordus ont déjà commencé à préparer leur saison hivernale en ski à roulettes. Si plusieurs y voient simplement un entraînement, d'autres éprouvent un véritable plaisir à pratiquer ce sport inusité. Roll baby roll!

Qu'est-ce que c'est?

Les skis à roulettes ne datent pas d'hier. Les fondeurs comme Alex Harvey les utilisent depuis longtemps dans le cadre de leur entraînement. Cependant, cet équipement n'a jamais conquis le grand public. Les Skike pourraient changer la donne. Ces skis à roulettes de conception allemande possèdent un système de fixation qui s'adapte à n'importe quelle chaussure, sont offerts avec des pneus gonflés permettant de s'aventurer sur des surfaces plus rugueuses, comme sur des chemins de gravelle, et sont munis de - roulement de tambour - freins, ce qui n'était pas le cas des anciennes générations de skis à roulettes.

Pour qui?

Il existe des Skike, mot formé par la contraction de «ski» et de «bike», autant pour les enfants (7 ans et plus) que pour les adultes.

Avec quoi?

En plus des skis, il faut s'équiper de bâtons plus grands (5 cm et plus) que ceux servant pour le ski de fond (on est surélevé) et leur ajouter, aux extrémités, des férules plus solides pour mordre dans le bitume (de 20 à 30$). Il est recommandé de porter un casque en tout temps et des protections aux genoux et aux coudes si on débute.

Combien?

Une paire de Skike coûte à peu près 400$. Pour les autres types de skis à roulettes, comme ceux de la marque Jenex, il faut débourser 500$, plus le coût de la fixation. En vente dans plusieurs magasins de plein air.

Où?

«La beauté du ski à roulettes, c'est qu'on n'a pas besoin de faire une heure de voiture pour atteindre les pistes. On sort de la maison et on part!», explique Phil Shaw, athlète de ski de fond et fournisseur de Skike (info: glisse-roule.com).

Pourquoi?

Pour le cardio, pour travailler une grande panoplie de muscles (mollets, cuisses, fessiers, abdominaux, bras, etc.), pour prolonger la saison de ski de fond, pour la faire commencer à l'avance ou pour s'entraîner sans endommager les articulations, voilà autant d'arguments en faveur du ski à roulettes.

«Au printemps dernier, je me suis mis au ski à roulettes afin de m'entraîner plus efficacement en vue des marathons de ski de fond auxquels je participe. Depuis, chaque lundi soir, je pars en petit groupe, avec d'autres membres du Club ski Rosemère, pour un entraînement dans les rues de la municipalité. C'est très agréable, car il y a beaucoup de petites côtes et les automobilistes nous respectent énormément. Quel plaisir, également, de ne pas avoir à farterles skis!»

Isabelle Gambu, 42 ans, skieuse à roulettes depuis quelques mois

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer