Apnée du sommeil: des nuits fatigantes

L'apnée du sommeil est une obstruction des voies respiratoires supérieures... (Photos.com)

Agrandir

Photos.com

Partager

Valérie Guyot n'a pas du tout le physique caractéristique du patient moyen atteint d'apnée du sommeil, qui est le plus souvent un homme avec un surplus de poids et un cou large. Ses maux étaient pourtant intenses.

«J'arrêtais de respirer environ 47 fois par heure, dit-elle. Pendant la journée, j'étais très fatiguée car mes heures de sommeil n'étaient jamais réparatrices. Et comme j'ai également une maladie génétique rare, l'Ehlers-Danlos de type hypermobile, qui se caractérise par une trop grande élasticité de la peau et des tendons causant des douleurs, l'apnée accentuait tous mes symptômes. Cela faisait quelques années que je disais au médecin que j'étais toujours fatiguée, mais il croyait que c'était à cause de l'autre maladie. J'ai finalement passé des tests et on a découvert que je souffrais aussi d'apnée, sûrement parce que les tissus de ma gorge sont trop mous.»

Valérie Guyot dort mieux depuis qu'elle a reçu... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Valérie Guyot dort mieux depuis qu'elle a reçu un diagnostic d'apnée du sommeil.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

La fatigue nuisait à sa qualité de vie. «J'avais le goût d'entreprendre des projets, mais je me sentais incapable de le faire car cela me demandait trop d'énergie.» Le problème a été réglé en dormant à l'aide d'un appareil CPAP (pour Continuous Positive Airway Pressure).

«J'ai eu de la chance, car l'adaptation à l'appareil a été instantanée, ce qui n'est pas le cas pour tout le monde. Après ma première nuit avec le masque, j'ai su que je ne voudrais plus m'en passer! Je dors avec cette machine depuis environ deux ans, et je sais enfin ce que cela veut dire de bien dormir et de me réveiller reposée. En plus, mes douleurs dues à l'Ehlers-Danlos sont bien moins fortes.»

Qu'est-ce que l'apnée du sommeil ?

L'apnée du sommeil est une obstruction des voies respiratoires supérieures causée par un relâchement musculaire au niveau du palais mou qui cause de courts arrêts de la respiration pendant la nuit, explique Emmanuelle Paré, inhalothérapeute à la Clinique du sommeil des Laurentides.

Les symptômes sont le ronflement, la fatigue importante de jour, des maux de tête le matin, des réveils fréquents durant la nuit, un manque d'énergie et une difficulté de concentration pendant la journée. Certaines personnes n'ont cependant aucun symptôme, et la majorité des gens qui en souffrent l'ignorent.

La solution la plus fréquemment utilisée pour régler le problème est l'utilisation d'un appareil CPAP (Continuous Positive Airway Pressure, ou pression positive continue) pour dormir. Cet appareil envoie une pression d'air dans les voies respiratoires pour les garder ouvertes. Il est relié à un masque que porte le patient pendant la nuit. Le prix de cet appareil varie de 1600$ à 2000$ et est habituellement remboursé par les assurances. On peut également utiliser une prothèse buccale, mais celle-ci n'est pas efficace dans tous les cas.

«L'appareil nécessite une période d'adaptation qui varie de quatre à six semaines, en moyenne, et il faut parfois essayer plusieurs modèles pour trouver celui qui nous convient», ajoute Mme Paré.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer