Cuisine d'hiver, cuisine de chaleur

La courge, l'orge, les légumes racines et le... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

La courge, l'orge, les légumes racines et le chocolat sont autant d'ingrédients qui s'invitent dans le livre de Josée Robitaille.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand le froid s'installe dehors, c'est souvent dans la cuisine qu'on cherche de la chaleur. Qu'est-ce qui fait qu'un plat fait chaud au coeur et à l'âme ? Les ingrédients, bien entendu, mais aussi les souvenirs.

Le tout premier livre de la styliste culinaire Josée Robitaille est dédié à son père Claude, « parce qu'il savait contempler et savourer ». Quelques pages plus loin, une recette de sandwich à la langue de veau trouve sa place dans cet ouvrage consacré à la cuisine d'hiver.

« Mon grand-père était boucher et il utilisait toutes les parties de l'animal. Chez nous, c'est mon père qui nous faisait des sandwichs à la langue de veau », se souvient-elle.

La famille et les souvenirs sont sans contredit des ingrédients du réconfort en cuisine. « On n'y échappe pas, dit Josée Robitaille. C'est nos racines et elles sont importantes. L'alimentation, c'est quelque chose qui reste. »

Lui reste donc en mémoire les grilled-cheese de sa mère, qui faisait tout elle-même, jusqu'à ses propres Joe Louis.

« Quand j'étais enfant, tout était fait maison, sauf le pain. On était huit dans la famille, mais on avait toujours des amis autour de la table. » - Josée Robitaille

À l'image de sa famille, c'est un premier livre convivial qu'a présenté récemment celle qu'on a vue à la télévision aux côtés de Josée di Stasio, une diplômée de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ) qui a travaillé en restauration avant de se tourner vers le stylisme culinaire.

« C'est tout ce que j'ai cuisiné l'hiver dernier, à la maison ou au chalet, dit-elle. Tout a été partagé : j'appelais mes amis et ma famille pour venir manger, ça a créé de beaux moments de vie. » On est à mille lieues du livre de recettes fait en trois jours avec une équipe imposante. Josée Robitaille a pensé, cuisiné et photographié elle-même chaque recette.

« Je trouve qu’il faut célébrer l’hiver ! On cuisine... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

« Je trouve qu’il faut célébrer l’hiver ! On cuisine beaucoup avec le four, c’est réconfortant », dit Josée Robitaille.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

L'HIVER, SAISON À CÉLÉBRER

Au plus récent Salon du livre de Montréal, l'auteure s'est fait haranguer par un homme qui n'en revenait pas qu'elle ait consacré un livre à l'hiver. « Vous aimez ça l'hiver, vous ? », s'est-il étonné.

N'aurait-il pas été plus simple, pour un premier livre, de le consacrer à la cuisine estivale, quand les produits frais se multiplient sur les étals ? « Je trouve qu'il faut célébrer l'hiver ! On cuisine beaucoup avec le four, c'est réconfortant », dit-elle.

La courge, l'orge, les légumes racines et le chocolat sont autant d'ingrédients qui s'invitent dans le livre de Josée Robitaille, mais pour l'auteure, le réconfort ne se présente pas comme un seul ingrédient.

« Pour moi, c'est davantage une question d'onctuosité, ça passe par quelque chose de riche, mais pas nécessairement plein de beurre et de crème. Ça peut être une viande braisée, une courge rôtie qui fond dans la bouche », dit-elle.

Pour Josée Robitaille, c'est aussi une polenta crémeuse, un cipaille, des bhajis ou une salade de lentilles. Tout ce qui aide à passer à travers la saison froide ou, plutôt, tout ce qui aide à l'aimer davantage.

C'est l'hiver, Josée Robitaille. Les éditions de la carotte blanche, 208 pages. 34,95 $

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Soupe à la courge et à la noix de coco

    Recettes

    Soupe à la courge et à la noix de coco

    La texture réconfortante d'un plat d'hiver, on la retrouve ici dans la courge. « On voit beaucoup de potages où tout est passé au mélangeur. Je... »

  • Gâteau choco-poires et sauce à l'érable

    Recettes

    Gâteau choco-poires et sauce à l'érable

    Voilà un gâteau que l'on dépose dans un plat d'eau pour le cuire ainsi au four. « Ça permet de garder une onctuosité. La texture se situe entre celle... »

  • Les ingrédients du réconfort

    Gourmand

    Les ingrédients du réconfort

    Le réconfort de l'un n'est pas le réconfort de l'autre. Nous avons demandé à trois chefs de nommer un seul ingrédient qui, pour eux, évoque un repas... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer