• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Gourmand 
  • > 50 idées savoureuses: des découvertes, des bons coups et des gens 

50 idées savoureuses: des découvertes, des bons coups et des gens

Des films ou des émissions de télé à voir, des livres à consulter, des... (Photos La Presse)

Agrandir

Photos La Presse

Des films ou des émissions de télé à voir, des livres à consulter, des assiettes ou des produits à déguster, des recettes à essayer, des gens à rencontrer et des restaurants à découvrir, bien évidemment. Voici le dernier volet des 50 idées gourmandes.

Le Serpent est l'un des restaurants montréalais qui... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le Serpent est l'un des restaurants montréalais qui ont accroché à leurs murs des oeuvres d'art digne de ce nom.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Après un repas arrosé, on peut laisser sa... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE) - image 1.1

Agrandir

Après un repas arrosé, on peut laisser sa voiture garée au restaurant et retourner la chercher en car2go le lendemain matin.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

DES BONS COUPS

Adieu, les croûtes?

Tranquillement, on commence à voir des oeuvres d'art dignes de ce nom dans les restos. Les champions : les restos d'Hubert Marsolais et de Claude Pelletier, qui s'appellent Le Serpent, Le Filet et le Club Chasse et Pêche, où on accroche des Pierre Dorion, Nicolas Baier, Geneviève Cadieux et cie. Évidemment, on aime les Marc Séguin du Pied de cochon. Et que dire des tableaux de la collection magistrale de Daniel Lacombe, copropriétaire de L'Arsenal, mais aussi du M sur Masson et du restaurant Le Foyer? Muséal.

Le jogging

L'approche 2015 quand on veut sortir au resto ou chez des amis, boire un peu de vin et ne pas payer une fortune en taxi? On marche, on prend son vélo, ou alors on laisse sa voiture garée au resto (ou chez les copains) pour la nuit et on vient la chercher en joggant le lendemain matin (ou alors en Car2go, mais c'est moins efficace que la course pour effacer les dernières brumes éthyliques du cerveau). D'ailleurs, en parlant de jogging, est-ce un hasard qu'il soit redevenu super populaire en même temps que déferlait la vague de passion culinaire des dernières années?

Apportez votre... fleur de sel

Dans un petit contenant dans le sac à main. Parce qu'on ne sait jamais.

Les vergers urbains

Les potagers citadins sont de plus en plus répandus. Qui s'étonne de voir tomates, concombres et salades croître près du bitume? Maintenant, on veut aussi des fruits. Vignes concord, framboisiers, pommiers, poiriers... Un peu de gelée à la rose sauvage, avec ça?

Les fruits laids

On a beaucoup parlé, depuis 20 ans, de l'importance de manger des produits locaux pour encourager la biodiversité et diminuer le coût écologique du transport de la nourriture. Maintenant, c'est la lutte contre le gaspillage alimentaire qui est au sommet de l'ordre du jour politique des militants écolos gourmands. Avez-vous entendu parler du projet de récupération et de distribution des fruits imparfaits Fruta Feia («fruit laid»), au Portugal? Cette coopérative récupère chez les fermiers les fruits imparfaits mis de côté par les distributeurs des supermarchés et les revend au public par panier, façon Équiterre. Pas beau, bon, pas cher.

Les insectes dans notre assiette

Cette tendance, dans le contexte alimentaire mondial où il manque de nourriture pour tout le monde, est inévitable. Mais il est possible de bien manger des insectes sans s'en rendre compte, comme au chic restaurant DOM, à São Paulo, ou dans les marchés de Bangkok ou de la campagne colombienne - ou qu'ils se retrouvent plutôt dans la moulée des animaux plus traditionnels que l'on mange tous les jours.

Repas improvisés

Les plats rustiques préparés avec trois fois rien, pour lesquels on récupère des restes, style pâtes à la chapelure de pain sec, avec ail et huile d'olive. Ou soupe aux queues de brocoli.

Des légumes plutôt que des féculents

Les légumes qui remplacent les pâtes ou le riz. Risotto de chou-fleur, tagliatelle de panais, courge spaghetti...

La cuisine de rue

Les camions vont nous faire manger dehors même quand il va commencer à faire froid. Soupes chaudes, dumplings vapeur, grilled-cheese brûlants... On a presque hâte.

La déco totalement éclatée

Un peu marché aux puces, rétro sous stéroïdes, façon Majestique ou Bethlehem XXX.

DES GENS

Les femmes chefs, sommelières, critiques de vin, propriétaires de restaurants...

Depuis le dossier du magazine Time, publié il y a presque un an, où on écrivait qu'il n'y avait pratiquement que des hommes qui comptaient actuellement dans le monde de la gastronomie, les femmes sortent de l'ombre. Les médias les voient. Que ce soit la méga-restauratrice Barbara Lynch, de Boston, la supermilitante indienne anti-OGM Vandana Shiva ou la grande chef végétarienne new-yorkaise Amanda Cohen. Il était temps.

Gabrielle Rivard-Hiller, pâtissière de la Cabane à sucre... (Photo fournie par Gabrielle Rivard-Hiller) - image 2.0

Agrandir

Gabrielle Rivard-Hiller, pâtissière de la Cabane à sucre de Martin Picard.

Photo fournie par Gabrielle Rivard-Hiller

Trois chefs à surveiller

Quels chefs de la relève suit-on cet automne? Vanessa Laberge, chef de cuisine d'Olive + Gourmando, dont on adore les salades; Emily Homsy, chef de cuisine du Pied de cochon, qui y mène la barque avec gusto; et Gabrielle Rivard-Hiller, pâtissière de la Cabane à sucre de Martin Picard.

Alain Passard sur Twitter

Les chefs adorent les médias sociaux et nous abreuvent de photos. Mais peu le font aussi systématiquement et joliment qu'Alain Passard, chef de l'Arpège, à Paris, sur Twitter. À suivre sans modération. @arpegelive

Homard avec abricot et vadouvan. ... (Photo tirée d'Instagram) - image 3.0

Agrandir

Homard avec abricot et vadouvan.

Photo tirée d'Instagram

Alex Cruz et Cyril Gonzales ont fondé la... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE) - image 3.1

Agrandir

Alex Cruz et Cyril Gonzales ont fondé la Société-Orignal, une entreprise qui distribue dans les épiceries et les restos des produits du terroir de haut niveau.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Bo Bech sur Instagram

Parlant de médias sociaux: sur Instagram, peu de chefs publient des photos aussi belles que le Danois Bo Bech. À suivre. @bobech

La Société-Orignal

Le pari que Cyril Gonzales et Alex Cruz s'étaient lancé semblait impossible. Ils l'ont relevé avec brio. Cette entreprise en pleine croissance distribue dans les épiceries et les restos des produits du terroir de haut niveau et lance des projets brillants, comme celui de commercialiser les prises secondaires des pêcheurs gaspésiens. On aime tout ce qu'ils font, en commençant par le sirop d'érable, le miel et les produits laitiers. À surveiller en 2015: l'arrivée d'une boutique.

L'avis de Trish Deseine

Trish Deseine, auteure de livres de cuisine franco-irlandaise, publie de magnifiques photos et s'emporte avec pertinence sur des sujets politiques. Savoureux. @trishdeseine

Albert Adrià

Pendant que Ferran Adrià, le géant de la cuisine moderniste, le créateur d'ElBulli, organise sa fondation et ses activités didactiques, son jeune frère Albert multiplie les ouvertures de restaurants à Barcelone - Tickets, Pakta, Bodega 1900, Hoja Santa... - et cartonne. Pour amateurs de vermouth, de cuisine péruvienne-japonaise et d'olives vertes en sphérification.

À lire:

> L'automne en 50 idées savoureuses: des découvertes

> L'automne en 50 idées savoureuses




À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'automne en 50 idées savoureuses: des découvertes

    Gourmand

    L'automne en 50 idées savoureuses: des découvertes

    Des films ou des émissions de télé à voir, des livres à consulter, des assiettes ou des produits à déguster, des recettes à essayer, des gens à... »

  • L'automne en 50 idées savoureuses

    Gourmand

    L'automne en 50 idées savoureuses

    Des films ou des émissions de télé à voir, des livres à consulter, des assiettes ou des produits à déguster, des recettes à essayer, des gens à... »

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer