Nokia lance trois nouveaux téléphones intelligents

Rajeev Suri, le patron de Nokia, a dévoilé... (PHOTO ALBERT GEA, REUTERS)

Agrandir

Rajeev Suri, le patron de Nokia, a dévoilé les nouveaux produits à Barcelone, le 26 février.

PHOTO ALBERT GEA, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BARCELONE

La marque finlandaise Nokia, ancienne vedette du mobile, a tenté dimanche son grand retour en dévoilant à Barcelone trois téléphones intelligents fonctionnant avec Android et en relançant son mythique modèle 3310, désormais doté de l'internet.

Parmi les téléphones intelligents se trouve le Nokia 6, déjà lancé en Chine en janvier, et le plus haut de gamme des trois modèles présentés.

Lors de la présentation en amont du Mobile World Congress, salon phare du secteur qui démarre lundi, les dirigeants de Nokia et HMD, la start-up finlandaise désormais propriétaire de la marque, ont donné assez peu de détails sur les possibilités des Nokia 6, 5 et 3 (par ordre de prix décroissant).

Mais ils ont insisté sur le fait qu'ils étaient enfin pourvus du système d'exploitation Android, le plus populaire au monde.

« Nokia, Android, téléphone intelligent, enfin ! », s'est exclamé avec une certaine ironie Juho Sarvikas, chef de produit chez HMD.

Les téléphones Nokia souffraient depuis des années d'avoir privilégié le système Windows de Microsoft, trop minoritaire. Microsoft, après avoir racheté Nokia pour plus de 5 milliards d'euros en 2014, avait échoué à la relancer et l'avait revendue à HMD Global.

Les nouveaux téléphones intelligents Nokia intégreront aussi l'assistant vocal du géant Google.

Le PDG de HMD, Arto Nummela, a annoncé à la fin de la conférence la relance du Nokia 3310, qui avait fait les belles heures de la marque au début des années 2000, apprécié pour sa robustesse, sa simplicité et l'endurance de sa batterie.

La nouvelle version sera en fait un téléphone intelligent, car elle est pourvue d'une connexion internet permettant de surfer et de télécharger des applications.

Le téléphone « permettra de parler pendant 22 heures, dix fois plus que l'original », a expliqué M. Nummela.

Il sera aussi doté de deux éléments considérés comme mythiques par les fans de la marque finlandaise : le basique jeu « du serpent », et la sonnerie des débuts de la marque.

Nokia, longtemps numéro un des téléphones portables, avait raté le tournant crucial du téléphone intelligent, provoqué par l'arrivée sur le marché de l'IPhone d'Apple. Pour survivre, elle s'est spécialisée dans les équipements télécoms.

« HMD est une start-up, ils veulent capitaliser sur les bons souvenirs que les consommateurs ont gardé de Nokia et de ce modèle et dans le même temps montrer qu'ils innovent, afin de ne pas être simplement vus comme une marque d'héritage », estime Ian Fogg, directeur responsable des mobiles et télécoms chez IHS Markit.

« Nous pensons que [Nokia] pourrait prendre 5 % du marché des téléphones intelligents d'ici à 2019 », prévoit Ben Wood, analyste chez CCS Inisght, dans une note.

HMD, fondé par des anciens de Nokia, détient un accord de licence exclusif mondial pour les dix prochaines années, hormis au Japon.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer