• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Coupe Rogers: Simona Halep mécontente face à l'horaire 

Coupe Rogers: Simona Halep mécontente face à l'horaire

Halep a connu une journée fort occupée jeudi.... (Photo Jean-Yves Ahern, USA TODAY Sports)

Agrandir

Halep a connu une journée fort occupée jeudi.

Photo Jean-Yves Ahern, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Dans une sortie totalement inattendue, la Roumaine Simona Halep a fait part de son mécontentement face à l'horaire de ses matchs à la Coupe Rogers, une situation qu'elle dit avoir vécue en d'autres occasions dans le passé.

Première joueuse mondiale, Halep venait de mériter son billet en vue des demi-finales grâce à une victoire de 7-5, 6-1 contre la Française Caroline Garcia lorsqu'elle a émis ses commentaires en conférence de presse.

Il semble que le vase a débordé lorsqu'elle a vu qu'elle affrontera l'Australienne Ashleigh Barty à 13 h samedi après-midi, au lieu de jouer en soirée.

L'horaire des matches est la responsabilité de la WTA.

Halep a fait part de ses griefs lorsqu'un journaliste lui a demandé comment elle se sentait à son lever vendredi matin et au moment de se présenter sur le terrain.

«Pas bien du tout, a-t-elle répondu. Parce que si vous regardez l'horaire, je pense être la joueuse qui a eu le pire horaire durant la semaine. Je pense que ça arrive à presque tous les tournois.

«J'ai vu que je joue demain à 13 h. Je pense que la WTA est un peu fâchée contre moi parce qu'on essaie toujours de me placer dans une position difficile, si je puis dire, dans l'horaire. Et j'en suis très mécontente.»

Gagnante de la Coupe Rogers en 2016 à Montréal, Halep était également insatisfaite d'avoir joué le premier match de la soirée vendredi, plutôt que le second. Elle a donné l'impression d'être désavantagée parce que Barty a joué son match de simple en début d'après-midi vendredi. Toutefois, l'Australienne a aussi joué en double vendredi après-midi et ce sera de nouveau le cas samedi après-midi après le duel contre Halep.

«Mon adversaire est à l'hôtel et se repose depuis six heures. Je viens juste de finir ce match et maintenant, je fais ces choses, a déclaré Halep en parlant de sa conférence de presse. Je rentrerai encore très tard. J'ai joué deux matchs hier et je pense que j'aurais dû jouer le deuxième match ce soir, et aussi demain à 18 h, et non à 13 h. C'est mon opinion, et je pense que j'ai raison.»

Halep a connu une journée fort occupée jeudi. En début d'après-midi, elle a passé deux heures et demie sur le court pour compléter le match de deuxième tour amorcé la veille contre Anastasia Pavlyuchenkova et interrompu par la pluie. Quelque cinq heures plus tard, elle était de retour sur le court central pour livrer bataille avec Venus Williams, qui avait également joué en après-midi.

Rencontrée immédiatement après la conférence de presse de Halep, Valérie Tétreault, directrice des communications chez Tennis Canada, a fait remarquer que la pluie durant la semaine et la participation de plusieurs joueuses en simple et en double, incluant vendredi, avaient rendu l'élaboration de l'horaire plus complexe. Or, lorsque des joueuses jouent en simple et en double, le simple est toujours joué en premier.

«Dans le cas d'une joueuse comme Simona Halep, qui a gagné le tournoi en 2016, on sait que c'est une des favorites de la foule, et c'est certain qu'on veut l'accommoder le plus possible, a mentionné Tétreault. Mais à cause d'autres contraintes, on n'a pas pu le faire aujourd'hui.

«J'ai l'impression qu'on avait un peu les mains liées et je comprends sa réaction parce qu'elle est concentrée sur sa préparation, son temps de récupération et qu'elle aurait aimé que les choses se passent différemment. Mais en même temps, on ne fera pas jouer Simona Halep sur le court Banque nationale non plus. On devait faire avec ce qu'on avait.»

Match en deux temps

Dans une reprise du duel de quarts de finale qu'elles avaient disputé il y a un an à Toronto, que la Roumaine avait gagné 6-4, 6-2, Halep et Garcia ont joué une première manche de haut niveau, marquée par de nombreux échanges de qualité et des coups désespérés d'un côté comme de l'autre.

Après un échange de bris, Garcia s'est sortie d'embarras au troisième jeu en sauvant quatre balles de bris, et les deux joueuses ont réussi à protéger leur service jusqu'au 11e jeu. Face à un déficit de 0-40, Garcia a réussi une belle demi-volée pour effacer la première balle de bris, mais un coup droit trop long à la suivante a redonné l'avantage à Halep, 6-5.

Dès ce moment, Halep est devenue irrésistible. Elle a d'abord bouclé la première manche, longue de 57 minutes, et n'a concédé que 19 points au deuxième set qui n'a duré que 37 minutes.

«J'ai réussi un bris dès le premier jeu, mais je n'ai pas été capable de garder mon service et je suis devenue un peu négative, a décrit Halep. Mais quand j'ai brisé son service pour faire 6-5, je me suis dit qu'il était temps de rester dans chaque point et de lui mettre de la pression. Je pense avoir très bien fait. Après avoir gagné ce set, ce fut beaucoup plus facile mentalement.»

Garcia était surtout déçue d'avoir laissé filer de bonnes chances lors du premier set.

«La première manche a été très dure. On a bataillé fort des deux côtés, a souligné la Française. J'ai eu des opportunités de gagner la manche à un certain moment, mais je n'ai pas été capable de bien jouer lors des points importants. Je lui ai donné quelques points. Au deuxième set, j'ai commencé à faire des erreurs en précipitant mes coups et elle en a profité.»




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer