Nadal couronné pour la 10e fois à Roland-Garros

Rafael Nadal est devenu le seul joueur de l'histoire... (Photo Benoit Tessier, REUTERS)

Agrandir

Rafael Nadal est devenu le seul joueur de l'histoire à avoir gagné 10 fois le même tournoi du Grand Chelem.

Photo Benoit Tessier, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rafael Nadal a remporté dimanche le dixième titre de sa carrière à Roland-Garros, un exploit inédit dans l'histoire du tennis qui permet à l'Espagnol d'entrer de plain-pied dans la légende de son sport.

Rafael Nadal s'est laissé choir au sol après... (Photo Gonzalo Fuentes, REUTERS) - image 1.0

Agrandir

Rafael Nadal s'est laissé choir au sol après sa victoire.

Photo Gonzalo Fuentes, REUTERS

Rafael Nadal détient maintenant 15 titres majeurs en carrière.... (Photo Petr David Josek, Associated Press) - image 1.1

Agrandir

Rafael Nadal détient maintenant 15 titres majeurs en carrière.

Photo Petr David Josek, Associated Press

Nadal a vaincu en finale le Suisse Stanislas Wawrinka, 6-2, 6-3, 6-1, en tout juste deux heures et cinq minutes, affichant tout au long de match la même supériorité qu'il a démontrée tout au long du tournoi.

« Je joue de mon mieux à tous les tournois, mais les sensations que je ressens ici sont impossibles à décrire, a dit Nadal. L'adrénaline est incomparable à tout autre endroit. Je viens de réussir l'exploit le plus important de ma carrière. »

Alors qu'on attendait une longue finale indécise, Nadal n'a laissé aucune chance à son rival, asphyxiant littéralement Wawrinka avec des balles brossées lourdes et profondes. Et même quand le Suisse trouvait des coups pour mettre son adversaire en difficulté, ce dernier trouvait les coups défensifs pour allonger les échanges et, souvent, profiter d'une faute pour enlever le point.

« Je pense que de mon côté dès le départ, ce n'était vraiment pas mon meilleur tennis, a dit Wawrinka, au sujet de la finale. Je crois que j'étais un peu hésitant dans mes choix de coups. Il a ce don de vous faire douter, parce qu'il joue tellement bien. Mais avant toute chose, le résultat indique à quel point il a mieux fait que moi. »

Fidèle à son habitude, l'Espagnol n'a jamais baissé sa garde, sauf à la toute fin, la victoire acquise, quand il s'est écroulé sur le court, le dos au sol, comme il l'avait déjà fait neuf fois auparavant !

« Je suis très ''émotionné'' », a ensuite lancé Nadal aux spectateurs, dans son français « approximatif », avant de poursuivre en anglais : « Roland-Garros a toujours occupé une place à part dans ma carrière, a expliqué en entrevue sur le court. Remporter une autre finale ici est vraiment spécial pour moi. Je ne peux vraiment décrire les émotions que je ressens présentement. »

Celui qui avait l'air d'un « petit prince » quand il a remporté son premier titre en 2005 a trouvé, à 31 ans, une seconde jeunesse cette année. Finaliste en Australie en janvier, sa première en Grand Chelem depuis 2014, Nadal a ensuite dominé la « saison » sur la terre battue avant de compléter à Paris une formidable « decima », sans céder une seule manche en sept matchs, un exploit qu'il n'avait réussi que deux fois, en 2008 et 2010.

Maintenant vainqueur de 15 titres majeurs au total, seulement trois de moins que le Suisse Roger Federer, Nadal retrouvera son rival dans quelques semaines à Wimbledon, un tournoi qu'il a déjà remporté à deux reprises, chaque fois après avoir gagné à Paris.

De retour au deuxième rang du classement mondial (il n'était que 10e il y a deux ans), l'Espagnol aura la chance de redevenir numéro un mondial plus tard cette saison.

- Avec Associated Press




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer