Wimbledon: où en est Eugenie Bouchard?

Finaliste en 2014, Eugenie Bouchard a dû plier... (Photo Pavel Golovkin, Archives Associated Press)

Agrandir

Finaliste en 2014, Eugenie Bouchard a dû plier bagage à l'issue du premier tour l'an dernier au All England Club. Après un ménage dans son entourage, la Montréalaise assure qu'elle revient à Wimbledon dans de bien meilleures dispositions cette année.

Photo Pavel Golovkin, Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Wimbledon occupe une place à part dans la carrière d'Eugenie Bouchard. Elle y a connu de grands succès - trois titres chez les juniors et une grande finale -, mais aussi une sévère déconvenue, l'année dernière, quand elle avait été éliminée au premier tour.

«Je ne pense pas vraiment à l'année dernière ou au passé en général, a raconté la Canadienne, samedi, en point de presse. Je suis toujours heureuse de revenir ici, et l'idée de jouer à nouveau sur ces courts me donne la chair de poule!»

Blessée à l'abdomen l'an dernier, Bouchard avait perdu contre la modeste Chinoise Ying-Ying Duan. Et juste comme elle retrouvait la forme, elle a été victime d'un accident dans les vestiaires du stade Arthur-Ashe pendant les Internationaux des États-Unis.

Un an, quelques entraîneurs et deux agences de représentation plus tard, la joueuse de 22 ans est maintenant 48e mondiale (elle avait été cinquième à la fin de 2014), mais elle s'estime en bien meilleure position.

«Je suis beaucoup mieux préparée que l'année dernière, a poursuivi Bouchard. J'ai réglé la situation pour mon entraîneur [depuis le retour de Nick Saviano], je suis en santé et j'ai eu la chance de disputer plusieurs matchs sur le gazon avant le début du tournoi.»

En meilleure forme

«Jouer à Wimbledon augmente ma confiance, mais je sais que tous les matchs seront difficiles. Sur le gazon, tout va très vite, et c'est important d'être bien concentré sur chaque point dès le premier. Cela dit, je n'ai pas d'attentes précises», ajoute Bouchard.

«Je suis contente de mes résultats jusqu'ici cette saison, même si j'ai alterné les bons matchs et les moins bons. Je sais que ce sera long avant de retrouver ma place en haut du classement.»

Visiblement en meilleure forme physique et psychologique qu'il y a 12 mois, Bouchard a tenu à préciser qu'elle n'avait pas souffert de troubles alimentaires graves la saison dernière, contrairement à ce que plusieurs avaient rapporté après certaines de ses déclarations à Roland-Garros.

«J'ai simplement dit que j'avais de la difficulté à contrôler ma nervosité avant les matchs et que cela m'empêchait parfois de garder ma nourriture, a-t-elle expliqué. Certains troubles alimentaires sont une condition médicale très grave et ce n'est heureusement pas ce dont j'ai souffert. Cela va d'ailleurs beaucoup mieux cette année.»

Bouchard jouera son premier match demain contre la Slovaque Magdalena Rybarikova (92e), une joueuse qu'elle a vaincue lors de leur seul affrontement, en 2013 à Beijing. Elle est aussi inscrite en double, avec l'Allemande Sabine Lisicki, et le duo jouera son premier match contre la Canadienne Gabriela Dabrowski et l'Espagnole Maria Jose Martinez-Sanchez. Bouchard pourrait aussi disputer la compétition en double mixte, mais le tableau sera dévoilé plus tard cette semaine.

---

Une nouvelle agence

Bouchard a aussi confirmé samedi qu'elle serait maintenant représentée par l'agence PRP de Perry Rogers, l'ancien agent d'Andre Agassi. Avec son associé Colin Smeeton (l'ancien agent de Justine Henin et d'Andy Roddick), Rogers est surtout actif dans le domaine du basketball avec des clients comme Shaquille O'Neal et Kyrie Irving. L'agence représente aussi quelques joueurs de tennis, les frères Bob et Mike Bryan notamment, mais Bouchard sera leur cliente la plus en vue dans ce sport.

«Après IMG, je voulais une agence boutique plus petite, où je serais la priorité numéro un», a expliqué la Canadienne, encore sélectionnée récemment parmi les 50 athlètes les plus vendables au monde.

---

La nouvelle robe que portera Eugenie Bouchard à... (Photo fournie par Nike) - image 3.0

Agrandir

La nouvelle robe que portera Eugenie Bouchard à Wimbledon

Photo fournie par Nike

Une tenue qui fait jaser

Malgré son 48e rang, Eugenie Bouchard est toujours l'une des vedettes de campagnes promotionnelles de Nike avec Serena Williams, Roger Federer et Nick Kyrgios. Elle se retrouve d'ailleurs au centre d'une controverse au sujet de sa tenue.

La robe blanche, très courte et fabriquée dans un tissu très léger, est à la limite de la décence, encore plus sur les courts du très conservateur All England Lawn Tennis and Croquet Club de Wimbledon, et Nike a dû procéder à des corrections à la dernière minute.

«C'est vrai qu'elle est courte, mais elle nous permet d'être plus libre dans nos mouvements, a expliqué Bouchard. Je l'ai essayée il y a plusieurs semaines et il n'y avait pas de problème. Vous me direz ce que vous en pensez après mon match.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer