Eugenie Bouchard a-t-elle été négligente?

Eugenie Bouchard n'a pas disputé de match complet... (Photo Charles Krupa, AP)

Agrandir

Eugenie Bouchard n'a pas disputé de match complet depuis l'incident survenu aux Internationaux des États-Unis.

Photo Charles Krupa, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Eugenie Bouchard n'a pas suivi les procédures en pénétrant dans la salle de physiothérapie des Internationaux des États-Unis sans l'accord d'un responsable et, après être tombée, elle a refusé toute assistance médicale, accuse l'Association américaine de tennis (USTA).

Dans sa réponse déposée vendredi dans une cour de l'État de New York, l'USTA rejette point par point les accusations de la joueuse, qui poursuit l'organisateur des Internationaux des États-Unis pour négligence.

«En tant que joueuse bien classée, la plaignante était au fait des procédures et du protocole du circuit féminin», fait valoir la défense. Bouchard aurait donc dû s'abstenir «d'entrer dans la salle de physiothérapie, comme elle le prétend, sans le consentement ou l'accompagnement du personnel autorisé», font valoir les avocats de l'USTA dans un document de 16 pages.

Eugenie Bouchard affirme être tombée dans cette salle du vestiaire le 4 septembre dernier en plein tournoi des Internationaux des États-Unis. Cette chute aurait été causée par «une substance glissante, étrangère et dangereuse sur le plancher», dénonce la poursuite déposée par Bouchard il y a un mois.

La joueuse dit avoir subi une commotion cérébrale qui a mis un terme à sa saison et l'aurait privée de bourses substantielles et de revenus divers. Elle a donc décidé de poursuivre les organisateurs du tournoi pour une somme inconnue.

Ceux-ci démentent dans leur déposition avoir fait preuve de négligence. Ils prétendent plutôt qu'Eugenie Bouchard n'aurait jamais dû se trouver dans cette pièce en premier lieu. «La plaignante a donc sciemment et volontairement assumé tous les risques de ses actions et ne peut donc demander aucun dédommagement.»

Ils soutiennent aussi que cette pièce est toujours éclairée et que si des substances se trouvaient sur le sol, elles étaient «évidentes et visibles».

L'USTA soutient également qu'Eugenie Bouchard a refusé toute assistance médicale après sa chute alléguée. «Elle a plutôt choisi de quitter les lieux», fait valoir la défense.

Les autorités du tennis américain envoient aussi une pointe à l'activité de Bouchard sur les réseaux sociaux. «La plaignante affirme avoir subi des blessures permanentes et persistantes encore aujourd'hui, mais cette affirmation est incohérente avec ce que la plaignante laisse voir sur les médias sociaux et dans ses commentaires publics.»

Bouchard n'a pas disputé de match complet depuis l'incident des Internationaux des États-Unis, malgré deux tentatives en Chine. Elle pointait au 25e rang mondial à l'ouverture du tournoi; elle est aujourd'hui 48e au monde.

L'USTA demande un procès devant jury. La date de début des procédures reste inconnue.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Philippe Cantin | Bouchard contre USTA

    Philippe Cantin

    Bouchard contre USTA

    Il y a deux façons d'analyser la décision d'Eugenie Bouchard de poursuivre les dirigeants du tennis américain après sa commotion cérébrale de... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer