Milos Raonic sauve l'honneur canadien

Milos Raonic n'a jamais été inquiété par le... (Photo Darron Cummings, AP)

Agrandir

Milos Raonic n'a jamais été inquiété par le Japonais Taro Daniel, lundi, au premier tour des Internationaux des États-Unis.

Photo Darron Cummings, AP

(New York) Milos Raonic a bien amorcé les Internationaux des États-Unis, lundi à New York, avec une victoire aisée de 6-3, 6-2 et 7-6 (3) contre le qualifié japonais Taro Daniel, modeste 186e joueur mondial.

Le sixième mondial et cinquième favori à l'Omnium des États-Unis a ainsi sauvé l'honneur du tennis canadien, quatre autres représentants du pays ayant subi la défaite plus tôt dans la journée.

Raonic n'a jamais vraiment été inquiété, contrôlant l'allure du match avec ses services. Il a notamment réussi 20 as et un deuxième service à près de 140 mi/h... Petit bémol, il a cédé un bris de service à son adversaire.

«Dans l'ensemble, tout s'est bien passé, a noté le Canadien. J'ai sans doute manqué un peu d'intensité, de concentration aussi à la fin, mais je suis satisfait de mon jeu si tôt dans le tournoi. Je suis content de ma préparation jusqu'ici. C'est sans doute le tournoi du Grand Chelem où je suis le plus à l'aise cette saison.

«Quant à ce deuxième service, ce n'est pas la première fois que j'en réussis un. En avance 40-0, j'estime que j'ai 50% des chances de le réussir, et cela vaut la peine de l'essayer. Je ne prendrais sans doute pas les mêmes risques dans une situation plus corsée.»

Raonic affrontera au deuxième tour l'Allemand Peter Gojowczyk, 124e mondial, qui a défait lundi son compatriote Benjamin Becker, 6-2, 6-4 et 6-2. Le joueur de 25 ans ne dispute que le troisième tournoi du Grand Chelem de sa carrière et il n'a jamais franchi le deuxième tour.

Défaite crève-coeur pour Pospisil

Finaliste à Washington il y a quelques semaines, Vasek Pospisil attendait beaucoup de cet Omnium des États-Unis. Le joueur de la Colombie-Britannique, 46e mondial, devra plutôt se contenter du double, puisqu'il a été surpris par l'Italien Simone Bolelli (85e) en 5 manches de 6-2, 4-6, 2-6, 6-3 et 3-6. Le match a duré 2 heures et 57 minutes dans des conditions très difficiles en raison de la chaleur.

«J'aurais dû garder l'avantage après la première manche, mais je n'ai pas su gérer la situation, a raconté Pospisil, très déçu. Je me suis blessé légèrement à l'épaule droite mardi dernier, et cela m'a gêné aujourd'hui (lundi) au service. Comme il s'agit d'un aspect important de mon jeu, j'ai eu de la difficulté à m'adapter.»

Après avoir laissé son adversaire prendre un avantage de deux manches à une, Pospisil a repris l'initiative, et on croyait bien qu'il allait sauver la mise dans la cinquième manche. Victime d'un bond capricieux au filet, il a toutefois perdu son service dans le huitième jeu et n'a pu revenir par la suite.

«On peut parler d'un mauvais bond, mais j'estime que c'est plutôt dans les deuxième et troisième manches que j'ai perdu ce match. J'ai eu mes chances, je n'en ai pas profité...»

Champion en double à Wimbledon avec l'Américain Jack Sock, Pospisil et son partenaire sont huitièmes favoris du tournoi et joueront leur premier match plus tard cette semaine. Le Canadien a dit espérer que son épaule ne lui cause plus d'ennuis.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer