• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Lindsay Davenport intronisée au Temple de la renommée 

Lindsay Davenport intronisée au Temple de la renommée

Lindsay Davenport a passé 98 semaines comme numéro un... (PHOTO BRIAN SNYDER, REUTERS)

Agrandir

Lindsay Davenport a passé 98 semaines comme numéro un de la WTA. Elle a triomphé à Flushing Meadows en 1998, à Wimbledon en 1999, en Australie en 2000 et a remporté l'or aux Jeux de 1996, en plus de mériter trois titres majeurs en double.

PHOTO BRIAN SNYDER, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ken Powtak
Associated Press
NEWPORT, R.I.

Lindsay Davenport se rappelle d'avoir commencé à jouer au tennis dans sa jeunesse et de la sensation qu'amenait un retour en puissance. Après avoir délaissé deux autres sports, elle venait de trouver quelque chose qu'elle aimait.

Samedi elle a atteint le sommet de son sport, alors qu'elle a été intronisée au Temple de la renommée du tennis.

Davenport a passé 98 semaines comme numéro un de la WTA. Elle a triomphé à Flushing Meadows en 1998, à Wimbledon en 1999, en Australie en 2000 et a remporté l'or aux Jeux de 1996, en plus de mériter trois titres majeurs en double.

Cette année, elle est accompagnée au Panthéon par la quintuple médaillée paralympique Chantal Vandierendonck, l'entraîneur Nick Bollettieri, la gestionnaire Jane Brown Grimes et le commentateur John Barrett.

«Frapper la balle a toujours été très naturel pour moi, a dit Davenport. J'ai été privilégiée à ce niveau-là. De voir avec quelle force je pouvais réussir mes coups, c'est ce qui m'a rendu le tout agréable. Le reste a demandé du travail, mais frapper la balle avec fougue, c'est ce qui m'a fait tomber en amour avec le tennis.»

Bollettieri, 82 ans, a entraîné 10 athlètes qui ont atteint le premier rang mondial, dont Andre Agassi, Jim Courier, Boris Becker et Monica Seles. En 1978, il a fondé en Floride le premier pensionnat à temps plein du tennis, la Nick Bollettieri Tennis Academy.

«Je pense que plus vous avancez en âge, ce n'est pas ça qui compte, mais plutôt ce que vous avez ici», a-t-il dit en se touchant la poitrine près du coeur.

La Néerlandaise Vandierendonck était une joueuse de premier plan avant d'être victime d'un accident de voiture en 1983. Elle est la première joueuse en fauteuil roulant à faire son entrée au Temple.




publicité

publicité

la boite:4273453:box

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer