Eugenie Bouchard s'incline en finale de Wimbledon

Eugenie Bouchard... (PHOTO TOBY MELVILLE, REUTERS)

Agrandir

Eugenie Bouchard

PHOTO TOBY MELVILLE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Londres) Eugenie Bouchard a essayé. Malgré le brio de son adversaire, elle est restée concentrée et n'a pas montré de signes d'impatience. Mais elle devra attendre pour remporter son premier titre du Grand Chelem.

>>> Qu'en pensez-vous? Le parcours d'Eugenie Bouchard à Wimbledon

Sur le court central du All England, l'athlète de Montréal, 13e tête de série, s'est inclinée en finale de Wimbledon samedi matin face à la Tchèque Petra Kvitova, 6e tête de série, en deux manches de 6-3 et 6-0. Il s'agit d'un deuxième titre à Wimbledon pour Kvitova, 24 ans, qui avait aussi gagné le tournoi en 2011.

«Je ne peux pas dire que c'est plus spécial, mais de toute évidence, après trois ans, de pouvoir se retrouver ici avec le trophée, c'est absolument formidable, a convenu Kvitova, qui se retrouvera en quatrième place au classement de la WTA lundi.

«Ça veut tout dire, a-t-elle ajouté. Le tennis, ici, c'est l'histoire du tennis. C'est toujours merveilleux de jouer sur ce court central. Je me sens vraiment comme si j'étais chez moi.»

Pour la première fois du tournoi, Eugenie Bouchard, 20 ans, avait devant elle une adversaire avec un style plus offensif qu'elle. Tout au long du match, Kvitova a imposé son rythme dès le début des échanges. La Tchèque de 6 pieds a aussi gagné beaucoup de points avec son service, l'un des plus craints du circuit.

Dès le troisième jeu du match, Petra Kvitova a brisé le service d'Eugenie Bouchard, grâce à un coup droit gagnant. Elle brisera le service de son adversaire deux autres fois durant cette première manche grâce à l'agressivité de ses retours de service, dont la troisième fois pour remporter la manche 6-3.

La deuxième manche a été encore plus expéditive, ayant été dominée par Petra Kvitova malgré les applaudissements de la foule qui se rangeait derrière Eugenie Bouchard, prénommée en l'honneur de la princesse Eugenie de York.

À 5-0 et 30-40 sur le service de Bouchard, Kvitova a frappé le dernier de ses nombreux revers gagnants en croisé. Elle s'est ensuite laissée tomber sur le gazon du All England Club. Elle venait de remporter Wimbledon.

«D'abord, j'aimerais féliciter Petra. Elle a été fantastique pendant les deux dernières semaines», a déclaré Bouchard sur le court central après la rencontre. «Ce fut une journée très difficile aujourd'hui, mais je suis fière de la façon dont j'ai joué pendant le tournoi.»

«J'ai l'impression que j'ai fait un pas dans la bonne direction, a-t-elle ajouté. J'ignore si je mérite tout votre amour aujourd'hui, mais je l'apprécie vraiment.»

Seule joueuse à avoir atteint le carré d'as des trois premiers tournois du Grand Chelem cette saison, Eugenie Bouchard a connu un superbe tournoi de Wimbledon. À seulement 20 ans, elle aura d'autres occasions de remporter un tournoi du Grand Chelem. L'athlète de Montréal passera du 13e au 6e rang mondial lundi à la mise à jour du classement.

«Je crois que le chemin sera difficile afin d'essayer de devenir aussi bonne que je le veux, peu importe les efforts que je devrai y mettre, a commenté Bouchard. J'estime que c'était une bonne expérience - ma première finale en Grand Chelem - alors je vais tirer des leçons de ce match et m'en servir pour m'améliorer.»

Rencontré à l'occasion de la fête qui était organisée au Stade Uniprix pour la finale féminine, le directeur de la Coupe Rogers de Montréal, Eugène Lapierre, a déclaré qu'en dépit de la défaite de Bouchard, le tennis canadien venait de vivre un moment historique.

«Les deux semaines qu'on vient de vivre à Wimbledon, je crois que c'est en train de changer le visage du tennis canadien du tout au tout, a confié Lapierre. Il y a eu la performance d'Eugenie, qui a atteint la finale, mais aussi celle de Milos Raonic, qui a accédé aux demi-finales, sans oublier Vasek Pospisil, en finale du double, donc on sent vraiment que le tennis canadien entre dans une nouvelle ère. On sait maintenant qu'on a des vedettes qui vont faire l'histoire.»

- Avec La Presse Canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer