Place à la tempête lundi à Wimbledon

Chez les femmes, qui pourrait arrêter Serena Williams?... (Photo : Anja Niedringhaus, AP)

Agrandir

Chez les femmes, qui pourrait arrêter Serena Williams?

Photo : Anja Niedringhaus, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacques KLOPP
Agence France-Presse

Après le calme de la traditionnelle journée de repos, place à la tempête lundi à Wimbledon avec le «Crazy Monday» qui propose l'ensemble des seize huitièmes de finales hommes et femmes, dont plein d'affiches vraiment improbables.

«Ca fait bizarre de ne voir ni Federer ni Nadal en deuxième semaine», constate le N.1 mondial Novak Djokovic en citant les deux principales victimes, avec Maria Sharapova et Victoria Azarenka, d'une première semaine qui aura fait des dégâts considérables dans le temple du tennis.

Après avoir vu ses rivaux plier sous les rafales, Djokovic avoue être plus que jamais sur ses gardes avant d'affronter l'Allemand Tommy Haas qui, à 35 ans passés, peut devenir le quart de finaliste le plus âgé à Wimbledon depuis le Néerlandais Tom Okker en 1979.

Mais le Serbe, qui arrive pour la première fois en deuxième semaine de Wimbledon sans avoir perdu un set, a été tellement impressionnant jusque-là qu'une finale contre son dauphin, Andy Murray, se dessine de plus en plus, sachant que l'Écossais ne peut pas rencontrer un joueur du Top 20 avant la finale.

D'autant que des outsiders comme Tomas Berdych, David Ferrer et Juan Martin Del Potro ont tous appelé le soigneur samedi sur le court.

Serena plus favorite que jamais

Le prochain adversaire de l'Écossais, Mikhail Youzhny, ne sera pas à négliger puisque le Russe se sent comme un poisson dans l'eau sur gazon et vient d'atteindre la finale à Halle.

Mais le N.2 mondial possède tout de même une belle marge de manoeuvre dans une partie du tableau où croisent Jerzy Janowicz et Lucasz Kubot, premier duo polonais de l'histoire en huitièmes de finale en Grand Chelem.

Chez les femmes, on ne voit pas qui pourrait arrêter Serena Williams dans un tableau où le vent a soufflé très fort aussi et où six joueuses du Top 10 ont déjà disparu avant-même que ne commencent les choses sérieuses.

Serena visera lundi sa 35e victoire d'affilée, pour égaler la meilleure série jamais réalisée par sa soeur Venus, lors d'un match opposant les deux joueuses avec le service le plus puissant du monde, face à l'Allemande Sabine Lisicki.

«Ça va être un grand match, elle sert le feu. Elle joue son meilleur tennis sur gazon, elle est toujours bonne pour une surprise. Il faudra que je sois sérieuse», a commenté l'Américaine au sujet de son adversaire qui a déjà battu des joueuses comme Maria Sharapova à Wimbledon.

Outre Serena, deux autres anciennes championnes en Grand Chelem sont encore dans le tournoi avec la Chinoise Li Na et la Tchèque Petra Kvitova.

Ancienne finaliste, en 2007, la Française Marion Bartoli a également un beau coup à jouer dans la partie basse du tableau, complètement sinistrée depuis les éliminations de Sharapova et Victoria Azarenka.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer