• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Wimbledon: déception pour Milos Raonic; Djokovic avance 

Wimbledon: déception pour Milos Raonic; Djokovic avance

Milos Raonic... (Photo Toby Melville, Reuters)

Agrandir

Milos Raonic

Photo Toby Melville, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Londres

Milos Raonic n'a pas mâché ses mots pour décrire son élimination prématurée au tournoi de Wimbledon.

Raonic s'est incliné au deuxième tour, baissant pavillon 7-5, 6-4, 7-6 (4) aux mains du Néerlandais Igor Sijsling.

La Montréalaise Eugénie Bouchard demeure donc la seule Canadienne encore dans la compétition en simple. Elle a vaincu Ana Ivanovic, mercredi, pour accéder au troisième tour du tournoi anglais sur gazon. Elle disputera son prochain match contre l'Espagnole Carla Suarez Navarro, vendredi.

Sijsling a eu besoin de seulement un peu plus de deux heures pour compléter sa victoire en trois sets.

«À un certain moment, j'ai perdu 12 points d'affilée. C'est pathétique, a commenté Raonic. Quand j'ai eu mes chances, il a bien joué et je n'arrivais pas à faire ce que je voulais.

«Wimbledon est toujours mon tournoi préféré. C'est moi le problème, pas le terrain.»

Raonic, 17e tête de série, a eu l'occasion de briser Sijsling au deuxième set et de revenir dans le match, mais le Néerlandais a répondu avec son puissant service à chaque fois.

«À la fin du deuxième set, j'ai eu ces trois balles de bris et il a réussi des gros services pour les sauver. Je n'en ai pas fait assez avec ma deuxième balle de service et il a mis de la pression sur moi, a-t-il ajouté.

«Il a beaucoup mieux joué que ce à quoi je m'attendais. J'ai essayé d'élever mon jeu au deuxième set. Mais il a trouvé la façon de me contrer.»

Raonic, 17e tête de série, a maintenant perdu au deuxième tour à ses trois présences à Wimbledon.

Après avoir remporté une seule victoire lors de sa courte saison sur gazon, Raonic anticipe maintenant la campagne sur surface dure qui convient mieux à son puissant service.

Il s'accordera un court congé avant d'entreprendre sa première période d'entraînement intensif avec son nouvel entraîneur Ivan Ljubicic.

«Ce sera trois semaines de travail acharné, je suis impatient de commencer, a-t-il dit. Je sais que je peux gagner en confiance en travaillant sur mon jeu. Je veux bien faire les choses.»

Plus tôt dans la journée, Jesse Levine, d'Ottawa, s'est incliné 6-2, 7-6 (7), 6-3 devant l'Argentin Juan Martin Del Potro, no 8, dans un match du deuxième tour.

Del Potro, vainqueur des Internationaux des États-Unis en 2009, a effacé un déficit de 3-0 au bris d'égalité du deuxième set avant d'enlever le troisième en 31 minutes.

Cette défaite prive Levine d'égaler sa meilleure performance dans un tournoi du Grand Chelem. Il avait atteint le troisième tour au All England Club en 2009.

Del Potro, qui n'a pas disputé Roland-Garros en raison d'un problème respiratoire, est le seul joueur avec Novak Djokovic et Andy Murray toujours en lice dans le tableau masculin avec un titre du Grand Chelem à son palmarès. Il a également remporté la médaille de bronze olympique au All England Club l'été dernier.

Levine, 112e joueur mondial et originaire d'Ottawa, a offert une solide résistance à l'Argentin après avoir perdu le premier set. Il a profité d'une avance de 5-3 au deuxième set mais del Potro est revenu avec un bris avant de remporter le bris d'égalité à sa troisième balle de set.

Levine et Vasek Pospisil, de Vancouver, participent ensemble au tournoi en double et ils affronteront le Tchèque Lukas Dlouhy et l'Américain Rajeev Ram. En double dames, Bouchard et la Croate Petra Martic doivent se mesurer aux Portoricaines Laura Arruabarrena et Monica Puig.

Novak Djokovic avance, fiasco américain

Le Serbe Novak Djokovic s'est qualifié pour le troisième tour en battant Bobby Reynolds, le dernier Américain en lice, jeudi en trois sets 7-6 (7/2), 6-3, 6-1.

Le N.1 mondial a ainsi scellé un fiasco terrible au pays des Pete Sampras et Andy Roddick puisqu'il n'y aura pas d'Américain à ce stade de la compétition à Londres pour la première fois depuis 1912, il y a 101 ans.

«John Isner s'est blessé, Sam Querrey n'a pas eu un tirage facile avec Bernard Tomic. On n'a plus autant de joueurs tout devant au classement mondial», a commenté Reynolds, 156e mondial, pour expliquer la déroute.

Actuellement, les États-Unis ne comptent que deux joueurs dans le Top 40 avec Sam Querrey (19e) et John Isner (21e). Le suivant, Mardy Fish (43e), est sur la touche depuis des mois à cause de problèmes cardiaques.

Derrière, c'est un peu le désert, même si Reynolds a assuré: «on est nombreux autour de la 100e place, il y a des jeunes qui montent comme Jack Sock. Espérons que les résultats dans l'avenir vont le montrer.»

Djokovic était lui surtout soulagé d'avoir échappé au sort des Federer et Nadal, déjà éliminés dans l'autre partie du tableau. «Ça fait bizarre, mais c'est le sport, les joueurs moins bien classés n'ont rien à perdre. Je me devais d'être très prudent. Avec le toit fermé, c'était un peu plus lent que je ne le pensais. Mais j'ai fait ce qu'il fallait et je suis passé», a commenté le Serbe qui a joué sous le toit du Central à cause de la pluie.

Le N.1 mondial rencontrera le Français Jérémy Chardy ou l'Allemand Jan-Lennard Struff au troisième tour.

- Avec Agence France-Presse

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer