Butler prêt à passer à un autre niveau

Au troisième round, Steven Butler a laissé partir... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Au troisième round, Steven Butler a laissé partir un foudroyant crochet droit qui a atteint Robson Assis en plein visage.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'était un affrontement entre la jeunesse et l'expérience, hier soir, au Complexe sportif Claude-Robillard. Dans le coin rouge, Steven Butler, un fougueux cogneur de 20 ans. Dans le coin bleu, Robson Assis, un boxeur aguerri de 38 ans.

Et au final, c'est la jeunesse qui a triomphé.

Nullement intimidé par la différence d'âge qui le séparait de son adversaire, Butler (17-0-1, 14 K.-O.) n'a fait qu'une bouchée du gaucher brésilien, lui passant le knock-out à 0:50 du troisième round. Une victoire que le jeune homme a dédiée à son futur fils, qui sera prénommé Mason et qui est attendu aux environs du 10 octobre.

Assis (15-3, 9 K.-O.) avait cependant bien amorcé le combat en décochant quelques belles attaques. Mais plus le duel avançait, plus on sentait qu'il éprouvait des difficultés à résister à la puissance de Butler. Tant et si bien que ce dernier a fini par envoyer son rival au tapis dès le premier round avec une solide droite au menton.

« Au début, je pensais que c'était fini, étant donné la manière dont il est tombé. Je suis allé sauter dans les câbles un peu trop vite. Il est un dur. C'était un bon combat », a décrit Butler à sa sortie du ring.

«Steven n'était pas content de sa performance du premier round, car il a pris des coups pour rien. Il se laisse un peu endiabler par la foule. Je lui ai demandé d'avoir un peu plus de contrôle sur sa boxe.»

Rénald Boisvert,
entraîneur de Steven Butler

Le Montréalais a remis ça au deuxième engagement, faisant cette fois visiter le tapis deux fois plutôt qu'une à Assis. Butler, qui a parfois tendance à pécher par arrogance dans l'arène, s'est d'ailleurs permis de le narguer en l'invitant à se lever et en sautillant autour de lui.

Si le pugiliste assure qu'il a agi ainsi simplement pour faire plaisir au public, Rénald Boisvert ne l'a pas trouvé drôle.

« Je n'aime pas ça, a-t-il laissé tomber. Avec les années et la maturité, je pense qu'il va améliorer cela. Lors de ses derniers combats, il avait commencé à montrer plus de sympathie envers ses adversaires. Là, il y a un petit retour [vers cela]. [...] Mais il va maturer. Il aura un comportement plus digne avec le temps. »

Pas trop de soucis pour Butler et son entraîneur, toutefois. Moins d'une minute après que la cloche annonçant le troisième round s'est fait entendre, Butler a laissé partir un foudroyant crochet droit qui a atteint Assis en plein visage. Et cette fois, c'en était fait du vétéran.

BIENTÔT À HBO ?

De l'avis de tous dans l'entourage du vainqueur, l'objectif de ce combat contre Assis était d'offrir à Butler un profil d'adversaire - plus particulièrement un gaucher - qui lui permettrait de parfaire son développement pour l'avenir.

Il s'agira maintenant de voir ce que l'avenir réserve au très occupé Butler, qui en était déjà à sa quatrième sortie en 2016.

Désormais classé parmi les 15 premiers aspirants de l'IBF dans la catégorie des super-mi-moyens, il pourrait avoir l'occasion de boxer à l'antenne de HBO cet automne. Selon ce que laissait entendre cette semaine le président d'Eye of the Tiger Management, Camille Estephan, Butler pourrait assurer la demi-finale d'un gala avec David Lemieux en tête d'affiche au Centre Bell.

« Je me sens prêt pour commencer à monter les gros échelons, indique le boxeur. Mais je suis encore jeune. Mes entraîneurs veulent que je prenne de l'expérience, qu'on y aille étape par étape. [...] Je suis déjà 15e au monde de l'IBF, mais on veut aller plus loin encore. »

Notons enfin que le duel qui devait opposer Mathieu Germain et le Mexicain Manuel Mares n'a pas eu lieu. Germain, qui a éprouvé de sérieuses baisses d'énergie à la suite de ses plus récents combats, a de nouveau été tenaillé par de telles faiblesses à l'entraînement cette semaine. Il n'a donc eu d'autre choix que de déclarer forfait.

LES AUTRES RÉSULTATS

Combats professionnels

Batyr Jukembayev (4-0, 4 K.-O.) bat Randy Lozano (10-10-2, 7 K.-O.) : knock-out, 3e round

Josué St-Cyr (1-0, 1 K.-O.) bat Mike Breton (0-2) : knock-out, 1er round

Ablai Khussainov (2-0, 2 K.-O.) bat Roodsy Vincent (0-1) : knock-out, 3e round

Combats amateurs

Mahsum Akdeniz bat Hassan Kryazat : décision unanime

Rustan Svayev bat Marcy Chery : décision partagée

Cristhina Guerrero bat Mandy Hoehne : décision unanime

Kim Clavel bat Sara Couillard : décision unanime

Giovan Major bat Maikol Munoz : décision unanime

Farley Balmir bat Karl Jonathan Chery : décision partagée

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer