David Lemieux jure qu'il fera le poids contre Glen Tapia

David Lemieux devait affronter James De La Rosa dans... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

David Lemieux devait affronter James De La Rosa dans un combat prévu à 163 livres, le 12 mars. Le Québécois a cependant fait osciller le pèse-personne à 165,6 livres. Le clan De La Rosa a alors refusé de disputer le combat.

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Pourquoi changer une formule gagnante? Après le fiasco du dernier combat contre James De La Rosa, David Lemieux a indiqué qu'il reviendra à sa vieille technique pour respecter la limite de 160 livres pour son combat du 7 mai à Las Vegas contre Glen Tapia.

En prévision du combat contre De La Rosa, le Québécois avait adopté une approche différente pour faire le poids en embauchant le préparateur physique Jean-François Gaudreau. Ce dernier utilise une technique différente pour que ses athlètes se déshydratent avant la pesée, une technique qui se fait sur deux jours au lieu de près d'une semaine. Or, cela n'a pas fonctionné avec Lemieux.

Après s'être confondu en excuses, Lemieux (34-3, 31 K.-O.) a laissé entendre qu'il allait faire appel à un nouveau préparateur physique afin de peaufiner sa vieille technique à l'approche de la pesée contre Tapia (23-2, 15 K.-O.).

«Ça ne se reproduira plus, a assuré Lemieux en conférence téléphonique, mardi. J'ai eu des ennuis lors du dernier combat. Je ne veux pas en parler. Il n'y a aucune excuse. Je suis ici pour faire des affaires.

«On va ajouter un nouveau préparateur physique, parce que j'ai fait une trentaine de combats avec ma vieille technique (et que ça marchait), a-t-il ajouté. Alors on va l'embaucher et on va perfectionner ma technique. (...) C'est de la discipline, c'est tout. C'est entre mes mains, donc je vais faire le poids c'est certain.»

Camille Estephan, le président de Eye of the Tiger Management (EOTTM), a précisé que des tests médicaux avaient été réalisés sur Lemieux après l'annulation du combat contre De La Rosa afin de déterminer s'il était préférable pour lui de se battre chez les poids moyens (160) ou super moyens (168).

«Nous avons réalisé une série de tests, afin de mieux connaître les particularités du corps de David, et l'opinion médicale que nous avons reçue, en fonction de sa densité osseuse et de sa structure corporelle, c'est que David peut de toute évidence boxer chez les 160 livres sans problème. Nous n'y voyons aucun problème.»

Lemieux devait affronter De La Rosa (23-3, 13 K.-O.) le 12 mars dans un combat prévu à 163 livres. L'ex-champion mondial des moyens de l'International Boxing Federation (IBF) a cependant fait osciller le pèse-personne à 165,6 livres, soit 2,6 livres de plus que la limite permise. En conséquence, le clan De La Rosa a refusé de disputer le combat.

«Avec le recul, je réalise que c'est une bonne chose, a déclaré Lemieux, serein. Tout dans la vie arrive pour une raison. Si j'étais monté dans le ring avec lui au poids que je faisais, et avec ma force de frappe, j'aurais pu le blesser sévèrement.»

Le pugiliste âgé de 27 ans ne s'est pas battu depuis son revers par K.-O. technique au huitième round de son affrontement contre Gennady Golovkin, en octobre dernier. Lemieux y a laissé son titre de l'IBF au passage.

Tapia a aussi connu des ennuis à la pesée

Tapia tentera lui aussi de relancer sa carrière contre Lemieux, après avoir été inactif pendant un an. À son dernier combat, le 7 mai 2015, Tapia a subi un revers surprise par K.-O. au quatrième round face au Français Michel Soro chez les super mi-moyens (154 livres).

À l'instar de Lemieux, l'Américain a lui-même rappelé qu'il avait éprouvé des ennuis à faire le poids lors de son dernier duel contre Soro, faisant osciller la balance à 155 livres alors que la limite était de 154. Après la période de grâce de deux heures, Tapia était finalement parvenu à respecter le poids. Il comprend donc ce qu'a vécu Lemieux.

«Il a commis une petite erreur, a confié Tapia. Il devra changer un peu sa diète, mais je suis sûr à 100 pour cent que cette fois-ci il respectera la limite. Il la respectera. Il a commis une erreur, et c'est tout.»

Largué par Top Rank Boxing il y a deux semaines, Tapia a signé une entente de promotion avec Golden Boy, qui gère également la carrière de Lemieux en partenariat avec EOTTM. Ça lui a permis d'être ajouté à cette carte, même s'il devra faire le saut chez les moyens afin d'affronter le Québécois. Tapia s'est dit très à l'aise à l'idée de boxer à 160 livres.

Le vainqueur du duel entre Lemieux et Tapia pourrait obtenir le droit d'affronter Saul «Canelo» Alvarez, a évoqué le président et directeur général de Golden Boy Promotions, Oscar De La Hoya.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer