David Lemieux affrontera James De La Rosa le 12 mars

David Lemieux et James De La Rosa... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

David Lemieux et James De La Rosa

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Le temps des fêtes est peut-être terminé, mais le boxeur David Lemieux souhaitait offrir un dernier cadeau à ses partisans avant de partir à la reconquête du titre mondial des poids moyens.

Le Québécois de 27 ans remontera dans le ring, le 12 mars, au théâtre de l'Olympia de Montréal, pour y affronter l'Américain James De la Rosa. Lemieux et le président d'Eye of the Tiger Management (EOTTM), Camille Estephan, l'ont confirmé en conférence de presse, lundi.

Il s'agira du premier combat de Lemieux (34-3, 31 K.-O.) en cinq mois, après sa défaite par K.-O. technique au huitième round contre le Kazakh Gennady Golovkin en octobre dernier au Madison Square Garden.

«Nous voulions redonner à nos partisans, a déclaré le pugiliste montréalais. Et De la Rosa, c'est une étape à franchir avant plusieurs autres. Le meilleur adversaire chez les moyens, c'est Golovkin, et je vais me reprendre contre lui dans un avenir rapproché.»

Plusieurs ont sourcillé en apprenant que Lemieux se battra dans la petite salle de spectacle montréalaise, après avoir livré son dernier combat devant une salle comble dans le mythique amphithéâtre new-yorkais. Estephan a cependant soutenu qu'il ne s'agissait pas d'un pas en arrière dans la carrière de Lemieux.

«David avait le choix, mais le problème c'est que le Centre Bell est occupé tous les samedis, a-t-il mentionné. Nous avions une date de disponible au mois d'avril, mais malheureusement cette possibilité est tombée à l'eau. Nous avions la possibilité de retourner aux États-Unis, au Barclays Center de New York, à la même date, ou encore de tenir promesse et de revenir nous battre devant nos partisans. C'est David qui se bat, donc c'est lui qui a pris la décision finale.»

Il risque cependant d'être confronté à un boxeur «rouillé». De la Rosa (23-3-0, 13 K.-O.), dont le fait d'arme est une victoire par K.-O. contre le réputé cogneur Alfredo Angulo en septembre 2014, n'a pas livré de combat depuis le 6 décembre 2014. Il s'était alors incliné par K.-O. au cinquième round devant l'Américain Hugo Centeno fils. L'entraîneur de Lemieux, Marc Ramsay, a tenu à rappeler que son poulain ne devait pas prendre De la Rosa à la légère.

«C'est plus qu'un combat d'échauffement, a dit Ramsay. Les gens qui ne l'ont pas pris au sérieux ces dernières années ont été surpris. Ç'a été le cas d'Angulo. C'est un gars qui est très complet - il compte plus de 100 combats chez les amateurs -, qui possède une bonne vitesse et qui est très bon en contre-attaque. C'est le gars idéal pour travailler certains aspects de la technique de David.»

Advenant une victoire de Lemieux, celui-ci pourrait disputer son prochain combat au mois de juin, en demi-finale du gala mettant en vedette une autre tête d'affiche des poids moyens, Canelo Alvarez. C'est seulement après ce duel que Lemieux pourrait être impliqué dans un autre combat de championnat. Estephan a toutefois souligné qu'un combat revanche contre Golovkin n'est pas dans les plans pour 2016.

En demi-finale du gala du 12 mars, Steven Butler (13-0-1, 11 K.-O.) pourrait obtenir l'opportunité de se battre en championnat du monde de l'IBF chez les poids moyens juniors. Avant d'y parvenir, le Québécois devra cependant venir à bout d'Antonio Hoffman en sous-carte du gala du 30 janvier mettant en vedette Jean Pascal et Sergey Kovalev au Centre Bell.

Le super-moyen Schiller Hyppolite, le poids lourd Simon Kean, Mathieu Germain, les frères Ayaz et Mian Hussain ainsi que l'espoir américain Will Madera feront aussi partie de la sous-carte du 12 mars.

Pas de tensions avec HBO

Comme il l'avait déclaré après la défaite de Lemieux contre Golovkin en octobre, Estephan a réitéré que HBO et Golden Boy n'ont pas l'intention de larguer le boxeur québécois.

Le président d'EOTTM a fait cette mise au point après avoir indiqué que HBO ne diffuserait pas le gala du 12 mars, soulignant du même coup que l'entente avec le réseau américain était encore valable pour les deux combats suivants de Lemieux.

«Honnêtement, si tu me donnes un jeton que je peux échanger contre un condo ou un sac de popcorn, je vais le garder pour le condo, a imagé Estephan. Nous avons un jeton pour David pour qu'il soit sur les ondes de HBO à une date précise. Ils veulent le ravoir. Mais nous devions faire un choix. Est-ce que nous attendions jusqu'en mai ou en juin pour se battre, ou est-ce qu'on se bat maintenant, et de nouveau en mai ou juin? Pour nous, c'est un bonus.

«Le plus important là-dedans, c'est qu'après une défaite comme celle contre Golovkin, la pire chose qu'un boxeur peut faire, c'est attendre. On ne voulait pas ça. Il fallait le retourner sur le ring le plus vite possible.»

Estephan a précisé que 1500 billets seront mis en vente pour ce gala ce samedi, et il a précisé qu'il sera également disponible sur la chaîne de télévision à la carte Indigo.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer