De La Hoya à Mayweather: «La boxe se portera mieux sans toi»

Oscar De La Hoya s'était incliné contre Floyd Mayweather... (Photo Steve Marcus, archives Reuters)

Agrandir

Oscar De La Hoya s'était incliné contre Floyd Mayweather en mai 2007.

Photo Steve Marcus, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

L'ancien champion Oscar de la Hoya s'est félicité dans une lettre ouverte du départ à la retraite de son compatriote et ancien vainqueur Floyd Mayweather, resté invaincu en 49 combats: «La boxe se portera mieux sans toi», lui écrit-il.

«Je t'écris pour de te dire adieu. Pour être honnête, je ne suis pas mécontent de te voir partir à la retraite, c'est la même chose pour beaucoup, que dis-je pour LA PLUPART des amateurs de boxe. Pourquoi? Parce que la boxe se portera mieux sans toi», écrit De La Hoya dans une lettre ouverte qui sera publiée dans l'édition de décembre du magazine Playboy.

«Soyons honnête, tu es ennuyeux», poursuit celui qui fut surnommé «Golden Boy», remportant 39 de ses 45 combats, dont 30 par K.-O.

De La Hoya a concédé l'une de ses six défaites contre Mayweather en mai 2007 pour le titre WBC des welters.

«Il faut juste regarder ton dernier combat, ton dernier coup d'éclat sur un ring remporté aux points contre Andre Berto. Comment le décrire? Un désastre? (...) Quand mes enfants ont du mal à trouver le sommeil, je n'ai plus à leur lire d'histoire, je leur montre ce combat et ils s'endorment avant la fin du troisième round», ajoute De La Hoya qui est désormais promoteur de boxe et qui a travaillé avec Mayweather.

Mayweather, l'athlète le mieux payé de la planète surnommé «Money», a mis un terme à sa carrière après sa victoire face à Berto le 12 septembre à Las Vegas.

Avec 49 victoires, il a égalé le record de son illustre compatriote Rocky Marciano, vainqueur de tous ses combats disputés chez les poids lourds.

Mais De La Hoya lui reproche sa frilosité: «L'une des raisons pour lesquelles la boxe est mieux sans toi, c'est que tu as eu peur de prendre des risques».

«L'exemple qui illustre parfaitement cela est ton "triomphe", le combat tant attendu contre Manny Pacquiao», souligne-t-il en référence au duel présenté comme le «combat du siècle» qui a généré plus de 400 millions de dollars de recettes mais qui a déçu.

«Tu avais promis de l'action et du divertissement, un combat qui entrerait dans la légende, mais rien de tout cela n'a eu lieu. C'est exactement ce que tu voulais du reste, tu aurais dû affronter Pacquiao il y a cinq ans, pas il y a cinq mois, mais cela aurait trop dangereux, trop risqué», estime De La Hoya.

«Tu as fait toute ta carrière en étant prudent», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer