Stevenson ne donne pas cher de la peau de Pascal contre Kovalev

Jean Pascal... (Photo: André Pichette, Archives La Presse)

Agrandir

Jean Pascal

Photo: André Pichette, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Ouellet
La Presse Canadienne
Québec

Adonis «Superman» Stevenson ne donne pas cher de la peau de Jean Pascal dans le combat qui l'opposera au triple champion des mi-lourds, Sergey Kovalev, le 14 mars 2015.

«Il n'a même pas été capable de battre un grand-père de plus de 40 ans, deux fois il s'est fait battre, et depuis ce temps, il tourne en rond, il tourne en rond dans sa carrière», a déclaré Stevenson (24-1-0, 20 K.-O.), faisant allusion au verdict nul et à la défaite par décision unanime encaissés par Pascal contre l'ex-champion des mi-lourds, Bernard Hopkins, en 2010 et 2011.

«Il n'a affronté aucun top 10 chez les 175 livres. À part parler dans les médias et faire toutes sortes de niaiseries, il n'a rien accompli», a renchéri l'athlète de Blainville, de passage à Québec mardi pour faire la promotion de son combat contre Dmitry «The Hunter» Sukhotskiy (22-2-0, 16 K.-O.) vendredi au Colisée.

Le champion WBC, manifestement convaincu de vaincre Sukhotskiy, s'attend à affronter Kovalev (26-0-1, 23 K.-O.) durant l'année à venir afin de mettre la main sur les titres WBA, IBF et WBO, en plus d'unifier les couronnes.

Stevenson assure qu'il affrontera Pascal (29-2-1, 17 K.-O.) si d'aventure le Québécois devait causer la surprise contre Kovalev au mois de mars, mais il ne prévoit pas un tel résultat.

«Je suis l'homme pour battre Kovalev et en 2015, c'est sûr et certain qu'il devra y avoir un affrontement avec Kovalev», a-t-il dit.

Autrement, Superman n'est pas intéressé à un combat «local» contre Pascal.

«Je suis au niveau international, a fait valoir le protégé du gérant Al Haymon. Un combat pour tous les titres, c'est ce qui m'intéresse. Un combat local comme Bute-Pascal ça s'est fait à Montréal, mais au niveau mondial ça ne s'est pas vendu beaucoup, le monde n'était pas tellement intéressé».

Stevenson n'est pas un grand admirateur de Pascal. Il lui reproche de dire n'importe quoi.

«Pascal avait prédit que j'allais perdre contre Chad Dawson, il avait prédit que j'allais perdre contre Tavoris Cloud, il avait même prédit que je n'allais pas garder ma ceinture longtemps avant la victoire contre Chad Dawson et je l'ai encore», a-t-il relaté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer