Le Rouge et Or mate les Carabins

Il faut remonter au match d'ouverture de la... (Photo Le Soleil)

Agrandir

Il faut remonter au match d'ouverture de la saison 2014 pour voir le Rouge et Or  s'imposer de façon aussi décisive (40-13) sur les Carabins.

Photo Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bruyamment soutenu par 18 383 spectateurs, la quatrième plus grosse foule de l'histoire au Stade Telus, le Rouge et Or de l'Université Laval s'est imposé décisivement, 22-0, sur les Carabins de l'Université de Montréal, samedi à Québec.

Après neuf matchs consécutifs très disputés entre les deux équipes, le Rouge et Or n'a cette fois laissé aucune chance à ses adversaires. Et c'est surtout à sa formidable défense qu'il le doit. Avec six interceptions et quatre sacs, les champions en titre de la Coupe Vanier ont chassé le quart Samuel Caron (blessé et remplacé après trois quarts) et pris l'ascendant sur l'équipe classée numéro un au Canada depuis plusieurs semaines. 

Le Rouge et Or est maintenant pratiquement assuré du premier rang et aura l'avantage du terrain en séries. «On était beaucoup mieux préparé que lors du premier match à Montréal», a souligné l'entraîneur-chef Glen Constantin, en rappelant le match remporté 21-16 par les Carabins en début de saison. Ils avaient gagné plus de 375 verges par la passe et nous avons été bien meilleurs en couverture, comme le montre le nombre d'interceptions.»  

Le demi défensif Gabriel Ouellet a réussi pas moins de quatre de ces interceptions pour le Rouge et Or (un record du RSEQ), deux menant directement à des touchés. Une belle façon de se mettre en évidence moins d'un mois après avoir été critiqué pour un coup à l'endroit du quart Trenton Miller lors d'un match contre Concordia.

«Je ne suis pas le genre de joueur qui aime être en évidence, surtout pas quand c'est pour des mauvaises raisons, a insisté le joueur de Rivière-du-Loup. Je ne chercherais jamais à blesser un adversaire et cette affaire m'a un peu perturbé, même si j'ai été blanchi. C'est sûr que c'est plus agréable de faire parler de moi avec un record!

«Aujourd'hui, nous étions vraiment bien préparés et j'avais l'impression d'être toujours au bon endroit. Réussir une telle performance contre les Carabins, c'est vraiment un rêve. Et c'est encore plus gratifiant de réussir à les empêcher de marquer un seul point.»

Glen Constantin n'a pas manqué de souligner le travail de Ouellet. «C'est un joueur qui travaille toujours avec beaucoup de sérieux et il ne méritait pas d'être montré du doigt après le match contre Concordia. Il a d'ailleurs été blanchi et a démontré tout son talent aujourd'hui!»

Constantin a toutefois rappelé que le plus dur était à venir : «Il y a encore plusieurs matchs difficiles à disputer avant d'atteindre notre objectif. C'est une belle victoire, mais nous ne manquerons pas de rappeler aux joueurs, dès lundi, qu'il faut oublier les éloges qu'ils vont lire dans les journaux!» 

Les Carabins    

Comme on s'y attendait, ce sont les unités défensives qui ont imposé leur rythme et les deux quarts, Hugo Richard du Rouge et Or et Caron des Carabins, n'ont pas connu leur meilleur match. Le premier a toutefois été moins erratique et il a su exploiter les rares occasions qui se sont offertes à lui.

En fait, le Rouge et Or n'a réussi qu'une seule poussée soutenue, en fin de premier quart, quand l'attaque a gagné 58 verges en huit jeux, Richard trouvant Simon Gagnon-Gingras à l'entrée des buts pour le touché. 

Deux interceptions de Gabriel Ouellet ont ensuite permis à l'attaque des hôtes de récupérer le ballon au 16, puis au 6 des Carabins, des occasions en or qu'ils n'ont pas raté avec des courses de Richard et de Jonathan Breton-Robert bonnes pour des touchés.

Les Carabins avaient pourtant bien amorcé le match, s'amenant jusqu'au 27 du Rouge et Or sur leur première séquence offensive. Une punition pour avoir eu trop de joueurs sur le terrain a toutefois reculé l'équipe de 10 verges et le botteur Michael Arpin a raté sa tentative de placement de 41 verges.

Il a ensuite fallu attendre la dernière minute de la demie pour voir les Carabins en attaque dans la zone adverse et ils n'y sont revenus qu'au quatrième quart, pour un jeu. Une interception...

Il fallait remonter au match d'ouverture de la saison 2014 pour voir le Rouge et Or  s'imposer de façon aussi décisive (40-13) sur les Carabins. 

«C'est notre pire match de la saison, a estimé l'entraîneur-chef montréalais Danny Maciocia. Ils ont bien joué, mais nous n'avons tout simplement pas exécuté les jeux. On ne peut se permettre autant d'erreurs dans un match si important.»

Les dernières semaines n'ont pas été de tout repos pour les Carabins, avec une épidémie de gastroentérite, l'annulation d'un match et une procédure d'appel auprès du RSEQ. «Les gens ne réalisent pas ce que nos joueurs ont traversé, a souligné Maciocia. Ce n'est toutefois pas une excuse pour le résultat d'aujourd'hui et nous allons retourner au travail afin de préparer notre prochain match contre McGill.

Désormais nettement devancés au classement par le Rouge et Or - qui a un différentiel favorable de 17 points lors des deux matchs entre les deux équipes -, les Carabins ne devraient pas poursuivre la procédure d'appel relativement au résultat du match annulé contre Concordia.

L'équipe a visiblement d'autres 'chats à fouetter', l'attaque s'étant montrée très inconstante depuis le début de la saison. Maciocia n'a évidemment pas commenté la blessure de Samuel Caron après le match, mais il a eu de bons mots pour la recrue Dimitri Morand, qui a lui aussi dû affronter les assauts des joueurs défensifs du Rouge et Or au quatrième quart.

«Il est appelé à connaître une belle carrière au football universitaire et cette expérience, aujourd'hui, devant une grosse foule et une équipe qui ne ratait rien, va sûrement l'aider plus tard.»

Sherbrooke en séries 

Un autre match important avait lieu samedi, à McGill, et le Vert & Or de Sherbrooke s'est assuré le quatrième rang et la dernière place en séries en prenant la mesure des Redmen, 35-27. Il s'en est toutefois fallu de peu, car les visiteurs menaient 28-0 avant de voir leurs adversaires revenir à cinq points (29-24), au début du quatrième quart.

L'équipe de l'entraîneur-chef recru Mathieu Lecomte a progressé régulièrement après un début de saison laborieux et cette participation aux séries est une belle récompense pour les nombreux joueurs de cinquième année du Vert & Or. On peut toutefois douter de leurs chances, dans deux semaines en demi-finale provinciale, quand ils devront sans doute affronter le Rouge et Or. 

De leur côté, les Redmen ont peiné à trouver leur rythme cette saison en raison notamment de nombreuses blessures. Ils devront patienter au moins une année avant de revenir en séries.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer