• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Impact: des joueurs se battent pour un poste l'an prochain, dit Biello 

Impact: des joueurs se battent pour un poste l'an prochain, dit Biello

«Les gars qui veulent demeurer ici, qui veulent... (USA Today)

Agrandir

«Les gars qui veulent demeurer ici, qui veulent jouer pour cette équipe, devront tout donner», a déclaré l'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello.

USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kelsey Patterson
La Presse Canadienne

Même si l'Impact de Montréal n'est pas encore mathématiquement éliminé, il appert que Mauro Biello ait déjà tourné la page sur cette saison et qu'il planifie 2018.

L'entraîneur-chef a déclaré qu'il voulait utiliser les trois derniers matchs au calendrier, dont celui de samedi, face aux Rapids du Colorado, afin de déterminer qui mérite de conserver son poste pour l'avenir.

«Les joueurs bagarrent pour leur poste, a-t-il affirmé après la défaite de 1-0 subie mercredi, aux mains du New York City FC. C'est ce qui est important maintenant. Les gars qui veulent demeurer ici, qui veulent jouer pour cette équipe, devront tout donner.»

L'Impact (11-14-6) a besoin d'un miracle pour se qualifier pour les séries pour une troisième d'année d'affilée. L'équipe a perdu six de ses sept dernières sorties et se trouve à quatre points du sixième et dernier rang donnant accès aux matchs éliminatoires. Les Red Bulls de New York, qui occupent cette place, disposent également d'un match de plus à jouer.

Après les Rapids, l'Impact se frottera au Toronto FC au BMO Field et accueillera le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Le onze montréalais se trouvait pourtant au coeur de la course aux séries à la fin août, après une séquence de quatre victoires. Depuis, le club a joué son pire football de la saison, semblant souvent peu inspiré et dénué de passion. Le capitaine Patrice Bernier, qui doit se retirer à la fin du calendrier, a qualifié l'équipe de sans vie.

«S'il y a des gars qui ont abandonné, qu'ils le disent, a-t-il dit. Nous serions mieux d'aller avec des joueurs qui veulent se battre jusqu'à la fin. On s'en va au Colorado et Mauro doit faire jouer ceux qu'il croit être en mesure de nous aider à gagner.»

L'attaque montréalaise, l'un des plus beaux atouts de l'équipe, est portée disparue. L'Impact n'a inscrit que neuf buts à ses huit derniers matchs, dont cinq dans sa victoire surprise de 5-3 à Toronto. L'équipe a été blanchie quatre fois en septembre et a perdu quatre rencontres consécutives à domicile pour la première fois de son histoire.

Biello a beau jongler avec sa formation de départ et différents schémas, les résultats sont toujours les mêmes.

La bonne nouvelle pour l'Impact, c'est que les Rapids (7-18-5) sont la pire équipe de la Major League Soccer cette saison. Ils n'ont gagné qu'une fois à leur 13 dernières sorties, marquant 13 buts au cours de cette séquence.

Par contre, l'Impact devra se défendre sans le milieu de terrain suisse Blerim Dzemaili, suspendu pour une accumulation de cartons.

Plusieurs appelés

Par ailleurs, l'Impact a annoncé que cinq de ses représentants avaient été retenus par leur sélection nationale.

Le défenseur belge Laurent Ciman et Dzemaili ont d'abord été sélectionnés pour des rencontres de qualification pour la Coupe du monde. Les deux hommes prendront part aux matchs des 7 et 10 octobre prochain.

De leur côté, les milieux de terrain Samuel Piette et Louis Béland-Goyette, ainsi que l'attaquant Anthony Jackson-Hamel, ont été sélectionnés par l'équipe canadienne afin de prendre part à un camp d'entraînement qui se conclura par un match amical face au Salvador, le 8 octobre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer