Casse-tête pour Mauro Biello

L'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello.... (Photo Michael Perez, archives AP)

Agrandir

L'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello.

Photo Michael Perez, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il fallait avoir une vue d'ensemble du terrain d'entraînement dégarni, ces deux derniers jours au Centre Nutrilait, pour bien comprendre le casse-tête qui attend Mauro Biello en vue du match de samedi à Kansas City.

En raison des matchs internationaux, l'entraîneur de l'Impact devra repenser la moitié de sa défense, se passer de ses deux milieux axiaux les plus influents et de son attaquant de pointe.

«C'est beaucoup, mais quand on a planifié cette pause internationale, on ne pensait pas que Blerim (Dzemaili) serait avec nous et on ne savait pas qu'il y aurait un match du Canada, a admis Biello. C'est une semaine importante, mais certains gars auront une belle opportunité.»

En défense, Chris Duvall et Kyle Fisher sont les rescapés de cette période internationale. Puisqu'il est certain de voir Daniel Lovitz sur le coté gauche, la grande question concerne l'identité du deuxième défenseur central: Victor Cabrera, que l'on a revu, samedi en fin de match, ou Hassoun Camara?

«Victor et Fisher sont très similaires dans leur rôle tandis qu'Hassoun ressemble davantage à (Laurent) Ciman au niveau de ses qualités, a pointé Biello. Notre choix dépendra du schéma tactique et de nos attentes envers les quatre, en arrière, et le duo.»

Mardi, au cours d'une séance pluvieuse, l'Impact a également travaillé sur une défense à cinq dans la perspective où il faut «fermer le match», selon l'entraîneur-adjoint, Jason DiTullio. «En même temps, ça nous a donné une opportunité d'être tous sur la même longueur d'ondes si jamais on veut y aller avec cinq défenseurs.»

Au milieu de terrain, le déplacement à Kansas City se fera sans Patrice Bernier ni Dzemaili. Avec le temps, on connaît évidemment l'apport de Bernier et les difficultés de ce secteur en son absence. Dzemaili s'est vite installé comme un élément incontournable dans le système de Biello, que ce soit dans la construction ou à la finition.

«Blerim demande et distille les ballons au bon moment. Il comble aussi un besoin en plongeant dans la boite, en frappant et en tapant les coups de pied arrêtés», a énuméré Camara.

Les entraîneurs n'ont pas caché que c'est ce secteur dont le vide sera le plus difficile à boucher. «(Marco) Donadel va être correct, mais Bernier et Dzemaili trouvaient leur rythme et la cohésion, ces derniers temps. Sans eux, on n'aura pas le même profil de joueurs, mais les principes vont rester les mêmes. On est confiants là-dessus», a positivé Di Tullio.

En attaque, il est sans doute un peu trop tôt pour envisager un retour de Matteo Mancosu, blessé à la cuisse gauche, pour palier à l'absence d'Anthony Jackson-Hamel, retenu avec la sélection canadienne. Dominic Oduro devrait retrouver la pointe tandis que, sur les ailes, Andres Romero pourrait figurer sur la feuille de match. Rien n'a été décidé quant à la participation de Ballou Jean-Yves Tabla qui s'est entraîné en solitaire, mardi.

Test pour la profondeur

S'il y a un match qui constitue un vrai test pour la profondeur de l'équipe, c'est bien celui à Kansas City. Dans de telles conditions, l'Impact avait obtenu un bon résultat à Washington, le 6 mai, mais avait également connu de nombreux ratés à Vancouver, en championnat canadien.

Biello joue la carte du positivisme en pointant les apports des Fisher, Ballou ou Lovitz, véritable homme à tout faire. On l'a vu comme arrière gauche, milieu gauche, mais aussi milieu droit. Il pourra profiter de l'absence d'Ambroise Oyongo qui disputera la Coupe des confédérations avec le Cameroun.

«Mauro sait que je peux être polyvalent, accomplir plusieurs choses et il sait que je suis là pour gagner le poste de latéral gauche. Je suis fier qu'il m'utilise à différentes positions. Chaque joueur sur le banc a hâte de se retrouver sur le terrain pour aider l'équipe à gagner. C'est merveilleux d'être l'un des gars qui entrent, que l'on gagne ou perde, pour tenter d'avoir une influence sur le match.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer