L'Impact s'incline 3-1 face aux Red Bulls

Seul Ignacio Piatti a réussi à tromper la... (Photo Olivier Jean, archives La Presse)

Agrandir

Seul Ignacio Piatti a réussi à tromper la vigilance du gardien Luis Robles.

Photo Olivier Jean, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
HARRISON, N.Y.

L'Impact de Montréal avait bien amorcé son match, mais il l'a terminé en queue de poisson.

Coulé par des erreurs mentales et des appels douteux de l'officiel, la troupe de Mauro Biello a encaissé un revers de 3-1 face aux Red Bulls de New York, samedi, sous une chaleur accablante.

Bradley Wright-Phillips a marqué deux buts en première mi-temps et Sean Davis en a ajouté un autre au retour du vestiaire pour les Red Bulls (10-9-6), qui ont évolué en avantage numérique après que le défenseur Ambroise Oyongo eut écopé d'un carton rouge à la 48e minute.

Seul Ignacio Piatti a réussi à tromper la vigilance du gardien Luis Robles du côté de l'Impact (8-6-9), au cours d'un match où la troisième place de l'Association de l'Est était à l'enjeu. Biello avait décidé de jumeler Didier Drogba à Matteo Mancosu en pointe, mais les résultats ont été mitigés.

Le onze montréalais s'est bien battu, mais a perdu sa concentration au fil du match, frustré par la brusque opposition des Red Bulls et par certaines décisions de l'officiel. Drogba a notamment été fauché par Aurélien Collin dans la surface en fin de première mi-temps, mais l'arbitre a choisi de fermer les yeux.

«Nous avons fait des erreurs, techniquement, dans le jeu, mais il faut souligner les fautes qu'il y a sur moi, a indiqué Drogba. Ces décisions n'effacent pas les lacunes que nous avons montrées aujourd'hui, mais elles ont eu une grosse influence sur le match.»

Outre le carton rouge à Oyongo, deux cartons jaunes ont été distribués de chaque côté.

«Dans la première partie du match, nous avons fait ce que nous devions faire, en ne donnant pas d'espace et en contre-attaquant, mais nous avons manqué de concentration ensuite, a déclaré Biello. Certaines décisions ne sont pas allées de notre côté, mais on ne doit pas donner de buts comme ceux qu'on a encaissés, et il faut corriger cela.»

Avec cette victoire, les Red Bulls devancent l'Impact par trois points au troisième rang dans l'Est, mais la formation montréalaise a deux matchs en main. En six matchs au Red Bulls Arena depuis son arrivée en MLS, l'Impact a encaissé six revers, concédant 20 buts et n'en marquant que sept.

«Nous avons accordé des buts trop facilement, et nous avons commis trop d'erreurs individuelles, a déploré Laurent Ciman. Nous devons tourner la page le plus rapidement possible et se remettre au boulot pour le match de samedi prochain en travaillant à l'entraînement sur les erreurs commises.»

Effondrement

Avec un enjeu aussi important, les deux équipes sont sorties des blocs avec énergie et détermination et l'Impact a saisi l'occasion d'en profiter.

À la 18e minute, Piatti a mis la touche finale à une superbe séquence en enfilant son 13e de la saison. Le milieu de terrain Marco Donadel a relancé l'attaque à la vitesse de l'éclair en envoyant une longue passe en direction de Mancosu, qui s'est moqué de Tyler Adams avant de remettre le ballon sur le pied de Piatti, fin seul.

Le onze montréalais est cependant revenu à ses vieilles habitudes, quelques instants plus tard. Comme il l'a fait trop souvent cette saison, il a permis aux Red Bulls de répliquer immédiatement après à la suite d'un moment de flottement.

Sacha Kljestan a remis le ballon à Wright-Phillips dans la surface, et le ballon a glissé entre Bush et deux défenseurs à la 22e minute. Et c'est à ce moment que le vent a changé de côté.

Wright-Phillips en a ajouté à la 41e minute en redirigeant le centre parfait de Sean Davis de la tête. Et ce dernier est revenu à la charge dès la reprise des hostilités. Davis a donné deux buts de priorité aux siens à la suite d'une spectaculaire séquence offensive de Mike Grella.

Comme si ce n'était pas assez, le ciel s'est ensuite effondré sur la tête de l'Impact. Le défenseur Ambroise Oyongo a reçu un carton rouge à la 48e minute pour un tacle discutable à l'endroit de Davis, mettant techniquement fin à tout espoir de remontée.

L'Impact a par la suite obtenu quelques occasions de réduire l'écart, mais le coeur n'y était visiblement plus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer