Maradona à Pelé: «Messi n'a pas de personnalité»

Diego Maradona et Pelé officiaient comme entraîneurs pour une rencontre... (Photo Patrick Kovarik, AFP)

Agrandir

Diego Maradona et Pelé officiaient comme entraîneurs pour une rencontre entre anciennes gloires du soccer, jeudi, en marge de l'Euro 2016.

Photo Patrick Kovarik, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

L'ex-footballeur argentin Diego Maradona a confié à la légende brésilienne Pelé que son compatriote Lionel Messi n'avait «pas de personnalité», lors d'une conversation privée captée par l'AFP jeudi à Paris.

«C'est une bonne personne, mais il n'a pas de personnalité. Il n'a pas la personnalité pour être un leader», a déclaré le champion du monde 1986, interrogé par Pelé sur Messi, quintuple ballon d'or (2009, 2010, 2011, 2012, 2016) qui dispute actuellement la Copa America aux États-Unis avec la sélection argentine.

Les deux légendes attendaient à ce moment-là le début d'une rencontre entre anciennes gloires du soccer, au sein de laquelle ils officiaient tous deux comme entraîneurs. Un événement organisé par un horloger suisse partenaire de l'Euro 2016, qui débute vendredi en France.

Après cette réponse, le triple champion du monde brésilien (1958, 1962 et 1970) a demandé au «Pibe de Oro» s'il y avait beaucoup de joueurs à forte personnalité à l'époque où tous deux jouaient (1956-1977 pour Pelé, 1976-1997 pour Maradona).

«Plein de joueurs», a répondu Maradona.

En 2011, Maradona avait pourtant défendu Messi quand «le Roi Pelé» avait affirmé que son compatriote Neymar était «plus fort» que Messi, suggérant à son illustre aîné (âgé de 75 ans aujourd'hui) de prendre «le bon médicament».

«Au lieu de prendre son comprimé le soir, il l'a pris le matin. Il était embrouillé et ne savait pas de quoi il parlait. La prochaine fois, qu'il prenne le bon médicament avant de parler, et je lui conseille aussi de changer de médecin», avait déclaré Maradona.

Pelé et Maradona, qui ont eu des relations houleuses par le passé, se sont montrés très cordiaux l'un envers l'autre pendant l'événement promotionnel, voire proches. «Fini les combats», a souhaité Maradona au Brésilien, qui en retour l'a appelé «mon ami».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer