• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Le Bayern mise sur sa supériorité à domicile pour renverser la situation 

Le Bayern mise sur sa supériorité à domicile pour renverser la situation

L'entraîneur du Bayern Pep Guardiola discute avec son... (PHOTO KAI PFAFFENBACH, REUTERS)

Agrandir

L'entraîneur du Bayern Pep Guardiola discute avec son joueur Thomas Mueller.

PHOTO KAI PFAFFENBACH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ciaran Fahey
Associated Press
Berlin

Le Bayern Munich mise sur sa supériorité à domicile pour renverser la situation après sa défaite de 1-0 contre l'Atletico Madrid et accéder à la finale de la Ligue des champions pour la deuxième fois en trois ans.

Depuis sa défaite lors de la demi-finale 2014 face au Real Madrid, le Bayern a remporté ses 11 matchs de la Ligue des champions à Munich. Une autre victoire, mardi, égalerait le record de Manchester United (2006-09).

«Nous sommes très, très forts à domicile. Nous comptons là-dessus», a déclaré le défenseur allemand Jerome Boateng, qui a fait son retour au jeu samedi après plus de trois mois d'absence en raison d'une blessure à l'aine.

Contre la Juventus à domicile en mars, le Bayern tirait de l'arrière 2-0 et semblait en voie de subir l'élimination dès les huitièmes de finale avant d'orchestrer un ralliement et de l'emporter 4-2 en prolongation.

Un autre revirement devant ses partisans est attendu, mardi, alors que le président du Bayern Karl-Heinz Rummenigge a averti l'Atletico: «Nous allons tout mettre en oeuvre avec nos 70 000 partisans et je vous promets que nous allons offrir une redoutable bataille. J'espère que cela nous mènera à la finale à Milan.»

Le but rapide de Saul Niguez lors du match aller en Espagne a fait la différence jusqu'ici et l'Atletico compte sur sa solide défensive dans l'espoir de rééditer sa présence à la finale en 2014 contre son grand rival, le Real Madrid.

L'Atletico a concédé seulement cinq buts, le plus faible total en Ligue des champions avec Madrid, qui accueillera Manchester City dans l'autre demi-finale mercredi.

L'Atletico accueille avec soulagement le retour de son joueur clé Diego Godin, qui a raté le match aller au stade Vicente Calderon, en défensive tandis que Yannick Carrasco a également obtenu le feu vert pour jouer après avoir soigné une blessure à la cheville.

L'entraîneur madrilène Diego Simeone a reposé la plupart de ses joueurs de premier plan pendant le week-end, faisant seulement appel au gardien Jan Oblak, aux défenseurs Jose Gimenez et Juanfran Torres et au milieu de terrain Gabi Fernandez parmi les partants qui ont battu le Bayern lors du premier match demi-finale. L'Atletico l'a emporté 1-0 contre son rival Rayo Vallecano, demeurant à égalité avec le FC Barcelone, meneur au championnat espagnol.

Quelque 2800 amateurs de l'Atletico font le déplacement à Munich pour apporter leur soutien à la troupe de Simeone.

Son homologue du Bayern, Pep Guardiola, a également accordé un repos à quelques joueurs lors du match nul de 1-1, samedi, avec le Borussia Moenchengladbach. Xabi Alonso et Javi Martinez ont été laissés de côté, tandis que Philipp Lahm, David Alaba, Arturo Vidal, Thiago Alcantara, Douglas Costa et Robert Lewandowski ont tous entrepris la rencontre sur le banc.

Franck Ribery demeure un cas incertain en raison d'un malaise au dos tandis que l'ailier Arjen Robben est encore incommodé par une blessure à l'aine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer