• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Discrimination des homosexuels: le Dinamo Zagreb doit s'excuser 

Discrimination des homosexuels: le Dinamo Zagreb doit s'excuser

Réputé pour ses excès de colère en public,... (PHOTO AFP)

Agrandir

Réputé pour ses excès de colère en public, Zdravko Mamic avait déjà été poursuivi en justice à plusieurs reprises pour injures et menaces publiques, notamment contre des journalistes.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Zagreb

La Cour suprême croate a ordonné au sulfureux patron du Dinamo Zagreb, Zdravko Mamic, à présenter publiquement ses excuses pour des propos discriminatoires à l'égard des homosexuels, ont annoncé mardi des associations LGBT qui ont salué cette décision de la justice.

Le patron du champion croate en titre de soccer avait déclaré en 2010, en s'adressant aux journalistes, qu'il ne pouvait «pas imaginer des joueurs gais» au sein de la sélection nationale, et qu'il voyait les homosexuels plutôt «comme danseurs de ballet, artistes, écrivains ou journalistes».

Ces propos représentent une «discrimination évidente des homosexuels», a tranché la cour, citée dans un communiqué par l'ONG Zagreb Pride.

Mamic est obligé de publier dans un délai de trois jours ses excuses dans un grand quotidien national, selon la même source.

«Avec ce verdict, la Cour suprême a imposé un haut niveau de protection des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans), mais aussi de tous les autres groupes de citoyens et minorités», affirme le communiqué.

Mamic avait initialement été poursuivi par quatre associations de défense des droits des LGBT, mais leur plainte avait été rejetée en 2011.

Réputé pour ses excès de colère en public, Zdravko Mamic, 56 ans, avait déjà été poursuivi en justice à plusieurs reprises pour injures et menaces publiques, notamment contre des journalistes.

Par ailleurs, il fait l'objet actuellement d'une enquête de la justice locale sur le détournement présumé de plusieurs millions d'euros dans des affaires concernant des transferts de footballeurs.

Les droits des homosexuels se sont graduellement améliorés en Croatie, notamment au cours des quatre dernières années lorsque ce pays, qui a adhéré en 2013 à l'Union européenne, a été dirigé par un gouvernement de centre-gauche.

La société locale, plutôt conservatrice, reste toutefois très influencée par l'Église catholique locale qui avait publiquement qualifié l'homosexualité de «perversion» ou encore de «handicap».

Près de 90% des habitants de ce pays de 4,2 millions d'habitants sont de confession catholique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer