Un cinquième Ballon d'Or pour Lionel Messi

Lionel Messi a marqué 53 buts en 2015, toutes... (Photo Fabrice Coffrini, AFP)

Agrandir

Lionel Messi a marqué 53 buts en 2015, toutes compétitions confondues.

Photo Fabrice Coffrini, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Graham Dunbar
Associated Press
Zurich

Lionel Messi a remporté le Ballon d'Or décerné au joueur de soccer de l'année pour la cinquième fois, un record.

Messi a mis un terme à la mainmise de deux ans de Cristiano Ronaldo sur ce trophée, l'honneur individuel le plus convoité du soccer.

L'attaquant du FC Barcelone a reconquis cette distinction alors que son club a gagné cinq titres l'année dernière, n'en laissant aucun à Ronaldo et au Real Madrid.

«C'est incroyable que ce soit mon cinquième. C'est beaucoup plus que tout ce que j'ai rêvé quand j'étais enfant», s'est exclamé Messi dans son allocution. Il avait remporté cet honneur quatre fois d'affilée de 2009 à 2012.

Messi a obtenu 41,33% des voix au scrutin. Ronaldo a reçu 27,75% des votes et termine deuxième pour la cinquième fois de sa carrière. Neymar a terminé troisième avec 7,86%.

Les capitaines et entraîneurs des équipes nationales ainsi que des journalistes triés sur le volet ont participé au scrutin.

Cette soirée a donc été l'affaire du FC Barcelone et de l'équipe féminine américaine, victorieuse de la Coupe du monde.

Luis Enrique a été nommé l'entraîneur de l'année après avoir guidé Barcelone à cinq titres - Ligue des champions, Liga, Coupe du Roi, Supercoupe d'Espagne, Coupe du monde des clubs.

Carli Lloyd... (Photo Arnd Wiegmann, Reuters) - image 2.0

Agrandir

Carli Lloyd

Photo Arnd Wiegmann, Reuters

Chez les dames, les trophées sont allés à la capitaine américaine Carli Lloyd et à l'entraîneure Jill Ellis.

Lloyd s'est illustrée en marquant six buts à la Coupe du monde, dont un surprenant tour du chapeau lors des 16 premières minutes de la victoire de 5-2 contre le Japon en finale.

D'abord incapable de parler en raison de l'émotion, Lloyd a été très applaudie au moment du début de son allocution.

«Honnêtement, je ne serais pas assis ici, debout devant vous, sans mes incroyables coéquipières», a déclaré Lloyd, qui figurait parmi les trois finalistes pour la première fois à 33 ans.

Lloyd a été préférée à la Japonaise Aya Miyama et à l'Allemande Celia Sasic. Sasic a également marqué six buts au Canada ce qui l'a assurée du Soulier d'Or. Elle a ensuite annoncé sa retraite à l'âge de 27 ans.

Ellis a gagné le titre d'entraîneure chez les dames aux dépens de deux hommes: l'entraîneur japonais Norio Sasaki et Mark Sampson, qui a mené l'Angleterre à la troisième position à la Coupe du monde.

Le Prix Puskas décerné au plus beau but de l'année revient au Brésilien Wendell Lira lors d'un match de la ligue brésilienne. La bicyclette de Lira a dominé le scrutin en ligne qui a suscité plus de 1,6 millions de votes.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer