La Russie lance le compte à rebours du Mondial 2018

Les autorités russes ont dévoilé un compte à... (Photo Maxim Zmeyev, Reuters)

Agrandir

Les autorités russes ont dévoilé un compte à rebours électronique géant sur la place du Manège, à quelques pas du Kremlin, à 1000 jours de la Coupe du monde de soccer 2018.

Photo Maxim Zmeyev, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Moscou

La place Rouge de Moscou a été transformée en terrain de soccer vendredi à l'occasion du lancement du compte à rebours à 1000 jours de la Coupe du monde de soccer 2018, dont le début est prévu le 14 juin.

En présence de nombreuses stars du ballon rond, dont les anciens vainqueurs de la Coupe du monde Lothar Matthaus et Gianluca Zambrotta, les autorités russes ont dévoilé un compte à rebours électronique géant sur la place du Manège, à quelques pas du Kremlin.

«Les préparatifs dans les 11 villes hôtes vont bon train. Tout sera fait pour accueillir dans de bonnes conditions les 32 meilleures équipes de la planète», a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans une intervention diffusée sur un écran géant installé sur la place Rouge.

«Inciter le plus de monde possible à faire du sport, c'est le principal objectif de ce genre d'événement», a-t-il ajouté depuis la station balnéaire de Sotchi, où il participe à un forum économique.

Le numéro deux du gouvernement russe Igor Chouvalov, le ministre des Sports Vitali Moutko et le maire de Moscou Sergueï Sobianine ont également participé à la cérémonie.

«Il ne reste que 1000 jours avant la Coupe du monde et beaucoup de travail nous attend. Cela ne veut pas dire que nous n'avons rien fait: les stades ont commencé à être construits, les villes font tout pour être prêtes», a déclaré M. Chouvalov.

Un tournoi amical regroupant les sélections des moins de 16 ans de Russie et des trois derniers vainqueurs de la Coupe du monde (Italie, Espagne, Allemagne) a ensuite eu lieu sur la place Rouge.

«Ma femme et moi sommes venus spécialement pour assister à l'événement. Ce sera quand même la première fois de l'histoire de l'URSS et de la Russie que nous accueillons la Coupe du monde!», s'est enthousiasmé Alexandre Krissenko, 50 ans, originaire de Khabarovsk, dans l'Extrême-Orient russe.

De nombreuses écoles de soccer s'étaient également déplacées. Alexandre Ossipov, directeur d'une école à Dimitrov, 80 km au nord de Moscou, assurait que ses joueurs et lui étaient venus pour soutenir la sélection russe des moins de 16 ans.

Itaï Cohen, un touriste israélien de 30 ans, était plus circonspect. «C'est une célébration nationale, mais il y a des problèmes avec les droits de l'Homme en Russie, plus les scandales de corruption de la FIFA. Cela pèsera sur le tournoi», a-t-il affirmé.

«Mais des gens vont venir en Russie rencontrer des Russes. Cela peut apporter des changements des deux côtés et être positif», a-t-il ajouté.

Des événements similaires ont eu lieu dans 30 villes de Russie. Le match d'ouverture de la coupe du Monde aura lieu le 14 juin 2018 au stade Loujniki, à Moscou.

La FIFA est secouée depuis fin mai par un gigantesque scandale sur fond de soupçons de corruption et un des volets des enquêtes, sous responsabilité de la justice suisse, porte sur les conditions d'attribution des Mondiaux 2018 à la Russie et 2022 au Qatar.

Jeudi, le secrétaire général de l'organisation, le Français Jérôme Valcke, a été relevé de ses fonctions en raison de soupçons pesant sur lui dans le cadre d'une affaire de revente de milliers de places lors de la dernière Coupe du Monde au Brésil, en 2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer