L'Impact ne veut pas pousser Drogba trop vite

Dominant avec le ballon au pied, Didier Drogba... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Dominant avec le ballon au pied, Didier Drogba a le potentiel de transformer l'attaque de l'Impact.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rarement un match contre l'Union de Philadelphie aura suscité un tel intérêt à Montréal. Non seulement il est primordial que l'Impact retrouve le chemin de la victoire, mais demain soir, il entrera enfin dans l'ère Didier Drogba. Tout au long de la semaine, le joueur désigné ivoirien a accéléré le rythme à l'entraînement et poursuivi son intégration au sein du vestiaire. Il fait déjà l'unanimité.

Comment se sont passées les premières semaines de Drogba dans le vestiaire?

S'il n'a pas rencontré les médias depuis sa conférence de presse du 30 juillet et s'il n'est pas prévu qu'il le fasse après le match, Drogba a eu tout bon auprès de ses coéquipiers. Les joueurs montréalais ont découvert quelqu'un d'accessible, de simple, mais qui n'hésite pas à faire entendre sa voix sur divers sujets, notamment d'ordre tactique. «C'est un super gars, lance Wandrille Lefèvre tandis que Drogba, justement, dirige quelques ballons dans sa direction. Il vient et il parle avec tout le monde même si c'est évident qu'avec la proximité de la langue, on se parle souvent entre francophones. C'est aussi un leader naturel.» Marco Donadel a raconté une anecdote révélatrice à cet égard. Durant un tour de terrain, lors de l'échauffement, Drogba a demandé aux retardataires d'accélérer la cadence afin que le groupe reste proche et compact. «C'est un joueur d'équipe et il est humble. Quand il entre dans le vestiaire, ce n'est pas Drogba la superstar, mais un joueur de l'Impact qui veut tout faire en son pouvoir pour améliorer l'équipe, renchérit Frank Klopas. C'est ce qui est bien chez lui: il est arrivé avec la bonne mentalité.»

Que va-t-il changer dans l'animation offensive?

Ce n'est un secret pour personne: l'Impact est à son sommet sur le plan offensif lors des phases de transitions offensives. Avec Drogba, l'équipe dispose désormais d'un numéro 9 qui allie présence physique dans la surface et efficacité. Il peut faire mal tant lors des contre-attaques que lors des longues périodes de possession. «En ce qui concerne le jeu dos au but, ça va s'améliorer. Il va être capable de tenir le ballon avec sa présence et son gabarit, confirme Mauro Biello. Devant le but, c'est quelqu'un qui fait preuve de sang-froid. Ça va susciter une attention accrue de la part des adversaires et ouvrir des espaces pour les autres. Avant tout, je prévois qu'il nous aidera lors des matchs sur la route, où il sera capable de garder le ballon.»

La fiche de ses buts à Chelsea depuis la saison 2006-2007 nous apprend que Drogba a inscrit 46 buts du pied droit, 19 du pied gauche et 17 de la tête, une rareté chez l'Impact. Il peut aussi frapper les coups francs directs, exercice auquel il a justement participé, hier matin.

Drogba sera-t-il titulaire contre l'Union de Philadelphie?

La séance d'hier, durant laquelle les attaquants ont essentiellement fait des exercices devant le but, n'a pas permis de déterminer si Klopas allait utiliser Drogba dès le début du match ou en deuxième mi-temps. Mais il est manifeste que sa condition physique ne lui permet pas encore de disputer les 90 minutes. Au maximum, il pourrait passer une heure sur le terrain. «C'est normal qu'il ne soit pas à 100%, car il est resté deux mois sans jouer. On ne veut pas faire l'erreur de le pousser trop vite, de lui donner trop de temps de jeu et de risquer une blessure, souligne Biello. Il connaît son corps mieux que quiconque et on discutera avec lui pour voir s'il est à l'aise avec son état physique.»

Qui jouera avec Drogba dans le 4-2-3-1?

Il faudra attendre avant de voir si l'entente entre Nacho Piatti et Drogba fera des flammèches. L'Argentin ne s'est pas entraîné de la semaine et, sauf guérison miracle, il regardera le match contre l'Union depuis les tribunes. «Il souffre d'une contusion au niveau du mollet [gauche]. On réévalue la situation au jour le jour, mais ça a pris plus de temps que prévu à guérir», regrette Klopas.

Johan Venegas devrait fort probablement évoluer à la place du joueur désigné, dans un rôle de numéro 10. Un changement de tactique, vers un 4-4-2, n'a jamais été envisagé. «On joue d'une certaine façon et nous pouvons évoluer au cours d'un match si c'est nécessaire. Mais nous avons des gars qui peuvent prendre la place de Piatti s'il ne peut pas jouer», rappelle l'entraîneur.

Sur le côté droit, Klopas dispose de l'option Justin Mapp pour prendre le relais d'Andrés Romero, qui connaît un été en dents de scie. Si l'Américain joue, il deviendra le plus jeune joueur de la MLS à atteindre le plateau des 300 matchs. «Ça veut dire que je suis dans cette ligue depuis un certain temps et que je suis chanceux de pouvoir continuer à jouer», a sobrement commenté le numéro 21.

Finalement, Klopas devra jauger la condition de Laurent Ciman, qui est rentré de Belgique, hier. Mais Victor Cabrera s'est entraîné normalement, hier, malgré une alerte physique la veille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer