Arsenal piège Manchester City

Olivier Giroud a doublé l'avance des Gunners.... (PHOTO PAUL ELLIS, AFP)

Agrandir

Olivier Giroud a doublé l'avance des Gunners.

PHOTO PAUL ELLIS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Manchester City, piégé à domicile (2-0) par Arsenal enfin capable de briller contre une grosse écurie, laisse Chelsea reprendre cinq points d'avance en tête du Championnat d'Angleterre dimanche après la 22e journée.

Derrière les deux équipes de tête, qui s'affronteront lors de la prochaine journée le 31 janvier à Stamford Bridge, les quatre suivants ont gagné et reviennent sur Manchester City.

City n'avait plus été battu à l'Etihad depuis fin août, et voit du coup sa série de 12 matchs d'invincibilité en Premier League prendre fin. Rien n'est encore perdu pour conserver le titre, mais les Mancuniens ne doivent pas laisser le doute s'installer après un coup d'arrêt qui a valeur d'avertissement.

À l'inverse, au-delà de la victoire d'une équipe qui n'était plus habituée à dominer ces matchs de prestige, Arsenal, toujours 5e à trois longueurs du podium, confirme une certaine régularité retrouvée, indispensable pour monter plus haut: les hommes d'Arsène Wenger n'ont subi qu'un revers en sept matchs, le 1er janvier, et viennent d'engranger dans cette période faste 16 points sur 21.

Ce match, remporté par les Londoniens à la surprise quasi générale, a vu une équipe londonienne a priori moins talentueuse et moins expérimentée que celle des Citizens, rivaliser à la régulière et mentalement, tout en jouant contre nature.

Mais ce résultat flatteur découle autant de la prestation appliquée de ses Gunners, qui ont commencé avec cinq joueurs non titulaires en début de saison, que de l'impuissance de son adversaire, visiblement touché au moral après l'ouverture du score de l'excellent Cazorla (24) sur un penalty généreux et contre le cours du jeu.

City méconnaissable 

Les locaux ont en effet dominé la plupart du temps, sans que cela ne se traduise au tableau d'affichage, par manque de précision de Jesus Navas, de mobilité de David Silva, et du manque d'implication de David Ospina. Entré à la pause à la place de James Milner, Stevan Jovetic n'a pu servir de point d'appui à Sergio Agüero, et la formation de City n'a finalement jamais ressemblé au 4-4-2 que Manuel Pellegrini aurait sûrement voulu voir. Même l'entrée de Frank Lampard n'a pas eu l'effet escompté.

Face à ce gâchis, Olivier Giroud, relégué dans l'ombre par Alexis Sanchez et essentiellement travailleur avant cela, finissait par inscrire son 6e but en championnat d'une tête décroisée sur coup franc (67e).

Le retour de Vincent Kompany aurait pourtant dû stabiliser la défense des Citizens, mais au contraire, c'est l'absence de Yaya Touré au milieu qui s'est fait sentir. Sans l'Ivoirien parti à la CAN, son équipe a semblé manquer de personnalité et ses transmissions de précision.

Lors de ses quatre derniers matches, le champion 2014 vient donc de laisser filer sept points.

Les Gunners, eux, peuvent désormais s'autoriser à regarder la suite de leur saison avec plus de sérénité et une ambition retrouvée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer