Impact: un nouveau Marco à Montréal

Marco Donadel (à droite) célèbre avec son coéquipier... (Photo Alessandra Tanrantino, archives AP)

Agrandir

Marco Donadel (à droite) célèbre avec son coéquipier du Hellas Verone, Marquinho, après avoir marqué un but dans un match opposant sa formation au Lazio de Rome, le 5 mai dernier.

Photo Alessandra Tanrantino, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Personne n'est tombé en bas de sa chaise en apprenant l'embauche de Marco Donadel, lundi matin.

Ce dénouement était fort prévisible depuis les premiers jours d'octobre, au moment où le milieu défensif italien avait passé 10 jours à Montréal. Vacances? Essai en bonne et due forme? Retrouvailles avec Marco Di Vaio? Différentes versions ont été avancées à l'époque, mais le joueur de 31 ans venait avant tout jauger l'environnement montréalais et prendre une décision sur la suite de sa carrière.

«La dernière fois que je l'ai vu, il venait de finir avec Verone et il était sans contrat. Il attendait le mois de janvier pour jouer en Italie, a expliqué le directeur du développement des affaires internationales, Nick De Santis.

Je lui avais dit: "Marco, viens voir un peu la ville et regarde si tu as un quelconque intérêt." Il n'était pas en essai, il est venu voir si l'Impact pouvait être une option pour lui.»

C'est à partir de ce séjour que les discussions ont démarré entre les deux parties. Malgré des appels du pied de clubs italiens, le joueur se sentait prêt à tenter l'aventure nord-américaine.

Frank Klopas, de son côté, connaissait le profil du joueur, mais avait besoin de cerner la personnalité de l'homme. «Il est un joueur qui va amener énormément de qualités sur le terrain, mais aussi de l'expérience et du leadership dans notre groupe, a-t-il souligné en conférence téléphonique. (...) Je l'avais vu jouer à plusieurs reprises en Italie, mais l'avoir avec nous était une belle occasion de mieux le connaître.»

Donadel, que l'Impact n'aura pas à protéger à l'occasion du repêchage d'expansion, rejoint un secteur de jeu identifié comme problématique en 2014. Comme avec la charnière centrale, l'Impact a multiplié les combinaisons dans la paire de milieux censée protéger le quatuor défensif.

Habiletés techniques

Au-delà du travail défensif inhérent à la position, Klopas dresse un portrait plus complet de son nouveau joueur.

«C'est quelqu'un qui peut donner le rythme, dicter le tempo avec sa capacité à renverser le jeu et grâce à son jeu court ou long. Il sait quand accélérer les choses ou quand temporiser. Il possède de belles habiletés techniques, une intelligence tactique dans son positionnement et il sait comment communiquer sur le terrain.»

«Je vais jouer où le Mister le veut, mais je préfère jouer dans l'axe, car c'est là que je jouais en Italie. Parfois, je pouvais aussi jouer en défense centrale», a précisé le principal intéressé, aussi reconnu pour ses frappes lointaines.

Les emplettes ne sont évidemment pas terminées pour l'Impact qui espère ajouter un attaquant, deux défenseurs centraux et un autre milieu de terrain.

Ce dernier cas, conjugué à l'arrivée de Donadel, ne sonnerait toutefois pas le glas de Patrice Bernier à Montréal.

Selon Klopas, les négociations sont fructueuses, et un accord ne serait pas si loin. Il n'empêche que les places seront chères en 2015 entre le capitaine, Felipe, les nouveaux venus et les jeunes joueurs qui ont montré le bout de leur nez, en fin de saison dernière.

Le portrait, en termes d'effectif, devrait être plus clair d'ici le 12 décembre avec la tenue du repêchage d'expansion et celui des joueurs disponibles. Les différents voyages pourraient aussi déboucher sur du concret.

«D'autres signatures de contrat vont arriver avec, évidemment, le repêchage des joueurs disponibles que nous allons surveiller, a promis Klopas. Nous travaillons aussi sur des joueurs d'impact qui évoluent à l'étranger. Je ne sais pas si nous allons tout finaliser avant les Fêtes, mais ce sera le cas avant le début de notre camp.»

Des entraînements à Florence

Formé à l'AC Milan, Donadel a connu ses meilleures années à Florence entre 2005 et 2011. Entre la concurrence et les blessures handicapantes, il ne s'est toutefois jamais imposé dans son club suivant, Naples.

Dès le début de cette période difficile, l'Impact avait initié le contact avec celui qui a, depuis, retrouvé un certain rythme en rejoignant l'Hellas Vérone sous forme de prêt.

En attendant maintenant le début de son nouveau chapitre, en janvier, Donadel garde la forme en s'entraînant avec l'équipe réserve de la Fiorentina.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer