• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Coupe du monde féminine: un consultant appuie le gazon artificiel 

Coupe du monde féminine: un consultant appuie le gazon artificiel

Les règles de la FIFA stipulent que les... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les règles de la FIFA stipulent que les matchs peuvent être joués sur du gazon synthétique si une dispense spéciale est accordée, ce qui a été le cas pour le Canada.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
Associated Press
TORONTO

La FIFA a lancé une nouvelle offensive en faveur de l'utilisation du gazon artificiel lors de la Coupe du monde de soccer féminin qui se tiendra au Canada en 2015.

Dans un article publié sur le site internet FIFA.com, le consultant Eric Harrison affirme que le gazon synthétique représente une «alternative sérieuse» au gazon naturel. Il ajoute que le recours à cette surface est logique, compte tenu des conditions météorologiques qui prévalent au Canada.

«Dans des pays comme le Canada, qui connaît des hivers très rudes sur la plupart de son territoire, il est difficile de préparer des terrains naturels de bonne qualité. [...] Un hiver tardif mettrait une très forte pression sur la préparation de tels terrains pour la Coupe du monde féminine», croit-il.

«La majorité des stades au Canada ont constaté que seule une surface synthétique pourrait répondre aux exigences climatiques et à l'utilisation prévue des terrains», a ajouté Harrison, qui s'est rendu au Canada du 29 septembre au 8 octobre pour évaluer l'ensemble des terrains, dans les stades comme sur les sites d'entraînement.

La FIFA autorise l'utilisation du gazon artificiel à condition que la surface réponde à certaines normes.

La FIFA et l'Association canadienne de soccer, dans son rôle de comité organisateur du tournoi, ont été placées sur la défensive à la suite du dépôt d'une poursuite par un groupe de joueuses vedettes. La procédure judiciaire se trouve devant le Tribunal des droits de la personne de l'Ontario, qui étudie une requête des joueuses pour une instruction accélérée.

Dans l'article, Harrison aborde l'une des principales récriminations avancée dans la poursuite du groupe de joueuses, soit qu'elles soient la cible de discrimination, puisque les matchs de la Coupe du monde masculine ont toujours été présentés sur du gazon naturel.

«Je recommanderais même cette sérieuse alternative à la pelouse naturelle pour la Coupe du monde masculine si les conditions climatiques le demandaient, de telles surfaces étant déjà utilisées dans les matches de qualification pour la Coupe du monde, des matches de la Ligue des champions et de nombreux championnats nationaux. Si elles sont utilisées à un tel niveau du football d'élite, ces surfaces sont évidemment appropriées pour la Coupe du monde», affirme Harrison, qualifié de «consultant indépendant» dans l'article.

Mais Hampton Dellinger, l'avocat qui représente le groupe de joueuses, a rejeté les arguments de Harrison.

«Les liens de longue date de M. Harrison avec la FIFA atténuent toute prétention selon laquelle il est indépendant, a réagi Me Dellinger dans une déclaration, vendredi. Et son refus de reconnaître les problèmes avec les surfaces synthétiques dans des matchs comme celui qui a opposé l'Andorre au Pays de Galles, ou la réussite d'une surface naturelle temporaire lors du Championnat féminin d'Europe de 2013 nous indiquent qu'il n'est pas un ''expert'' comme le prétend la FIFA.»

«C'est risible de penser que la Coupe du monde masculine serait disputée sur une surface se comparant à du béton, comme celle au B.C. Place», a également déclaré l'avocat.

La grande finale du tournoi sera présentée au B.C. Place, à Vancouver.

Les joueuses demandent que des surfaces temporaires de gazon soient installées ou, là où c'est possible, que les matchs soient déplacés dans des stades dotés de gazon naturel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer