• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > La police serbe retrace le drone qui a interrompu un match de soccer 

La police serbe retrace le drone qui a interrompu un match de soccer

Un drone a survolé un stade de soccer... (Photo Marko Drobnjakovic, AP)

Agrandir

Un drone a survolé un stade de soccer lord d'un match Serbie-Albanie. Les gestes de violence ont éclaté après le passage de celui-ci et le match a été arrêté.

Photo Marko Drobnjakovic, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dusan Stojanovic
Agence France-Presse
BELGRADE

Les autorités policières en Serbie ont retracé le drone qui a provoqué une mêlée générale et attisé les tensions politiques entre la Serbie et l'Albanie après avoir survolé un stade de soccer à Belgrade mardi soir.

Le petit drone muni de quatre rotors fera l'objet d'une inspection afin de déterminer où il a été construit et acheté, et qui pourrait l'avoir fait voler, a annoncé, jeudi, le chef de police Nebojsa Stefanovic.

Il a ajouté que le blâme pour les échauffourées retombait «exclusivement» sur les épaules des Albanais.

Les gestes de violence ont éclaté après que le drone, auquel était attachée une carte de l'Albanie élargie pour inclure des sections de plusieurs régions voisines, eut circulé au-dessus du terrain pendant la première demie du duel de mardi. Le match a plus tard été arrêté.

La Serbie et l'Albanie vivent des conflits depuis plusieurs décennies, surtout liés au Kosovo, une ancienne province serbe peuplée principalement d'Albanais qui a déclaré son indépendance en 2008. La Serbie n'a jamais accepté que le Kosovo ait accédé à l'indépendance.

L'Union des associations européennes de football (UEFA), l'instance qui gouverne le soccer en Europe, sévira fort probablement contre les deux pays à la suite de l'incident. Outre les bagarres sur le terrain, l'hymne national de l'Albanie a été copieusement hué par les partisans serbes avant le match, et des spectateurs ont entonné des chants dégradants pendant la soirée. Des partisans de la Serbie ont également lancé des pièces pyrotechniques et autres objets en direction des joueurs de l'Albanie, en plus de s'en prendre à eux sur le terrain.

Les responsables de la Fédération de football d'Albanie ont affirmé jeudi que les joueurs de l'équipe ont été maintes fois frappés par des amateurs et des membres des forces policières, et ont dû endurer des chansons dégradantes comme «Tuer les Albanais!». Ils ont appuyé la décision des joueurs de ne pas continuer le match.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer