Tottenham renversant, Chelsea impressionne

Gylfi Sigurdsson a marqué le but gagnant pour... (PHOTO ANDREW WINNING, REUTERS)

Agrandir

Gylfi Sigurdsson a marqué le but gagnant pour Tottenham durant les arrêts de jeu.

PHOTO ANDREW WINNING, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse

Tottenham, mené 0-2 après une demi-heure de jeu, a retourné la situation contre Southampton (3-2), dimanche lors de la 31e journée du Championnat d'Angleterre, qui a vu le leader Chelsea écraser Arsenal (6-0) samedi.

Cette victoire de Tottenham, acquise dans le temps additionnel, permet à l'équipe de Tim Sherwood de reprendre la 5e place à Everton, qui avait dominé Swansea City (3-2) samedi.

Les Spurs, avec 56 points, sont désormais à six unités derrière leur rival du nord de Londres, Arsenal, qui a subi une correction (6-0) sur la pelouse de Chelsea, mais qui compte un match en moins.

Pour la 1000e d'Arsène Wenger sur le banc d'Arsenal, les Gunners ont bu la tasse à Stamford Bridge, donnant une victoire retentissante aux hommes de José Mourinho, premiers avec quatre points d'avance sur Liverpool et six sur Manchester City, qui ont respectivement étrillé Cardiff (3-6) et Fulham (5-0), samedi.

Dimanche à White Hart Lane, Southampton avait pris rapidement l'avantage par l'intermédiaire de Jay Rodriguez (19) et Adam Lallana (28).

Heureusement pour Tottenham, son milieu danois Christian Eriksen avait décidé de s'offrir un doublé devant son public.

Des hommes nouveaux

C'est lui qui réduisait le score sur un centre mal dégagé par Nathaniel Clyne (31) avant d'égaliser juste après la reprise (46) à la suite d'un bon travail de Roberto Soldado.

Dans le temps additionnel, Eriksen concluait sa prestation d'une passe décisive pour Gylfi Sigurdsson, entré à la pause, dont la demi-volée trompait le gardien des Saints (90+2).

«Nous avons eu un bref discours à la mi-temps et dans la seconde période, nous étions des hommes nouveaux, a analysé Eriksen au micro de Sky Sports. On a essayé de jouer comme notre entraîneur (Sherwood) le voulait, ça s'est beaucoup plus vu dans la seconde période que dans la première».

Southampton, désormais 9e avec 45 points, reste bloqué en milieu de tableau, mais possède une avance de 8 unités sur son poursuivant Stoke City (10e), qui a fait exploser Aston Villa (11e) par 4 buts à 1, dimanche en clôture de la 31e journée.

À domicile, l'équipe de Birmingham avait pourtant rapidement pris les devants grâce à son jeune attaquant belge Christian Benteke (5), auteur de son 10e but cette saison en championnat.

Piqués, les joueurs de Stoke ont répondu par Peter Odemwingie (22), Peter Crouch (26) et Steven Nzonzi (42) pour rejoindre les vestiaires en tête à la pause. Le défenseur américain Geoff Cameron s'est chargé de saler l'addition en fin de match (90).




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer