L'Impact confiant de jouer samedi malgré la neige

La RIO a récemment relevé à 3 centimètres... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

La RIO a récemment relevé à 3 centimètres le niveau de neige que peut supporter la toile du Stade olympique, ce qui devrait permettre la tenue du match d'ouverture de l'Impact, samedi.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Malgré les précipitations de neige attendues samedi, l'Impact a bon espoir que son match d'ouverture, contre les Sounders de Seattle, aura lieu comme prévu à 16h. Les dirigeants montréalais ont été rassurés par la Régie des installations olympiques (RIO), qui a récemment révisé son protocole au sujet de la toile du Stade olympique. Alors qu'aucune accumulation sur le toit n'était jusqu'ici tolérée, un événement pourra désormais avoir lieu malgré une faible neige ou moins de 2 mm de pluie verglaçante.

«La tolérance est un peu plus grande puisqu'elle est passée de zéro à 3 cm de neige au moment précis du match, a révélé mercredi le vice-président exécutif du club, Richard Legendre. On est beaucoup plus confiants que l'an dernier et on est confiants que le match aura bel et bien lieu à 16h. On respire davantage, et la population peut être rassurée.»

La RIO a expliqué qu'elle a révisé ce seuil parce qu'elle a une meilleure connaissance de la toile - faite de fibre de verre recouverte de téflon -, installée en 1998. Plusieurs mesures, dont celles obtenues par des tensiomètres installés dans les câbles, ont aussi permis à la RIO de convaincre la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

«Ces tensiomètres apportent des informations à des ordinateurs et nous permettent d'avoir une lecture beaucoup plus fiable de la charge sur la toile, a détaillé le président de la RIO, Michel Labrecque. Le conseil d'administration a aussi décidé de faire, il y a quelques mois, des soudures préventives sur la toile. On constate des micro-trous sur la toile, mais les rustines posées ne représentent que 1% de la superficie.»

La tenue du match de l'Impact devra tout de même être confirmée vendredi à 16h, soit 24 heures avant l'événement. En plus des résultats des tensiomètres et de l'inspection de la toile, l'aspect météorologique jouera un rôle majeur.

Les accumulations prévues jeudi ou vendredi ne seront pas un obstacle en raison du système de chauffage. Reste à déterminer les conditions prévues pour la journée de samedi. «(Vendredi), nos équipes vont communiquer avec le promoteur en fonction d'une analyse météorologique faite au-dessus du stade. On parle de géolocalisation», a expliqué M. Labrecque.

En cas de report, le match aurait lieu dimanche à 16h.

25 000 billets vendus

En fin de matinée, mercredi, l'Impact avait vendu 25 000 billets pour son premier match à domicile. L'année passée, l'événement avait attiré près de 38 000 fidèles lors de la venue du Toronto FC. «Compte tenu de l'inventaire, on vise toujours plus. Mais 25 000, cela représente la deuxième foule pour un match d'ouverture dans la MLS, a rappelé M. Legendre. On ne peut pas être déçus, même si on espère que cela monte le plus possible et que l'on atteigne les 30 000 spectateurs.»

L'Impact disputera deux autres matchs au Stade olympique cette année, les 5 et 12 avril, respectivement contre les Red Bulls de New York et le Fire de Chicago. L'ancien domicile des Expos retrouvera aussi sa configuration baseball à la fin du mois de mars, dans le cadre de deux matchs préparatoires entre les Blue Jays de Toronto et les Mets de New York.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer