Le double objectif de l'Impact

Le Stade olympique accueillera trois matchs de l'Impact... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Le Stade olympique accueillera trois matchs de l'Impact cette saison: le 22 mars contre les Sounders de Seattle, le 5 avril contre les Red Bulls de New York et le 12 avril contre le Fire de Chicago.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chaque année, l'objectif de l'Impact est double: participer aux séries éliminatoires et s'enraciner encore plus profondément dans le paysage sportif montréalais. À plus d'une semaine de son troisième match d'ouverture, dans la MLS, le club montréalais est satisfait du chemin emprunté depuis 2012.

Neuf mille abonnés

Pour la première fois, l'Impact a entamé le processus de renouvellement des abonnements avant même que la saison précédente soit terminée. En sondant ses abonnés dès la mi-juillet 2013, le club montréalais a obtenu une réponse plus que positive.

«Le taux est de 81% alors qu'entre les années 2012 et 2013, nous avions atteint 73%», a indiqué le vice-président Richard Legendre.

L'objectif des 10 000 détenteurs d'abonnements ne devrait toutefois pas être atteint d'ici la fin de la période de vente. Selon une estimation, le club devrait compter autour de 9000 abonnés pour cette troisième campagne.

***

L'Impact en mars

Au terme d'un sondage effectué auprès des partisans, l'an dernier, l'Impact a décidé de mettre ses joueurs de l'avant dans les campagnes promotionnelles. Ce n'est donc pas un hasard si les panneaux «Mapp en mars» ou «Di Vaio en mars» ont fleuri un peu partout, aux abords des grands axes routiers.

«On a voulu promouvoir six noms différents et on va continuer de le faire dans notre publicité à la télévision. Et surtout, on met l'accent sur mars, a révélé Legendre. On doit insister sur le fait que le mois de mars signifie soccer. Avec les Jeux olympiques qui ont occulté le reste de l'actualité, cela a été un peu plus difficile de déclencher le signal de départ, cette année.»

***

Les 18-34 ans

Concurrence du Canadien oblige, l'Impact commencera ses matchs locaux à 16h jusqu'à la venue du Revolution de la Nouvelle-Angleterre, le 31 mai. Par la suite, la case horaire de 19h30 sera la plus utilisée et probablement la plus populaire auprès des partisans.

D'ailleurs, quel est le profil du partisan montréalais à l'aube de cette autre saison? Il est, avant tout, assez jeune: «75% de notre clientèle a 44 ans ou moins. Quant à la tranche 18-34 ans, elle forme la moitié de notre public. C'est énorme, s'est réjoui Legendre. On doit quand même la développer encore grâce à des mini-forfaits. Il faut vendre aux gens ce qu'ils veulent.»

***

Un match de plus au Stade olympique

Le report du match entre l'Impact et le Crew de Columbus, le 13 avril 2013, à cause de la neige est gravé dans les mémoires. Du coup, les Montréalais ne fouleront pas la pelouse du stade Saputo avant le 26 avril après avoir disputé trois rencontres au Stade olympique.

«Qu'on le veuille ou non, le confort du Stade olympique en mars et avril plaît aux gens par rapport aux matchs à l'extérieur», croit Legendre. Comme lors des deux années précédentes, l'Impact a hérité de matchs intéressants avec les visites des Sounders de Seattle, des Red Bulls de New York et du Fire de Chicago.

Pour s'assurer de bonnes foules, l'Impact ne soumet pas une liste d'équipes attrayantes, mais reçoit l'aide de la MLS. Par exemple, on imagine mal un Impact-Chivas USA en match d'ouverture...

«Je pense que la ligue comprend que l'on a de la capacité et de l'inventaire. Cette année, le trio olympique est super», poursuit Legendre. Un peu plus de 22 000 billets ont déjà trouvé preneurs pour le match inaugural.




publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer