• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Messi et Barcelone tout près du titre, le Real et Mourinho coulent 

Messi et Barcelone tout près du titre, le Real et Mourinho coulent

Roque Santa Cruz a marqué deux fois dans... (PHOTO JON NAZCA, REUTERS)

Agrandir

Roque Santa Cruz a marqué deux fois dans la victoire de Malaga sur le Real Madrid.

PHOTO JON NAZCA, REUTERS

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Madrid

Lionel Messi et Barcelone ont fait honneur à leur entraîneur Tito Vilanova, opéré jeudi après une rechute de son cancer, en allant battre Valladolid 3-1 samedi grâce au 26e but en Liga de l'Argentin, le leader barcelonais reléguant à 16 points le Real Madrid, battu à Malaga 3-2.

TITRE EN VUE

Avec 49 points, grâce à ce 16e succès pour un seul nul, le FC Barcelone se rapproche non seulement du titre de champion d'Espagne mais se trouve aussi bien placé pour battre des records.

S'ils ont dû attendre la 43e minute pour ouvrir la marque par Xavi, les Catalans dominaient totalement la partie et auraient pu mener plus largement à la pause. Messi, intenable, a notamment envoyé un ballon sur le poteau droit du gardien local sur coup franc avant de signer, en seconde période, son 26e but en Liga et son 91e de l'année civile.

Comme les bonnes nouvelles n'arrivent jamais seules, Vilanova a été autorisé à quitter l'hôpital dès samedi. Et dans tous les stades, les joueurs, à commencer par ceux du Barça et du Real Madrid, ont rendu un vibrant hommage au technicien avec des messages «Tous avec Tito» ou «Courage».

MOURINHO DÉFIANT

Malgré cette 4e défaite et son choix de laisser sur le banc de touche le gardien Iker Casillas, une première pour le capitaine madrilène depuis plus de dix ans en dehors des blessures et des suspensions, l'entraîneur José Mourinho reste droit dans ses bottes.

«À ce moment précis, mon staff et moi-même avons estimé qu'Adan était meilleur qu'Iker. Nous avons connu des problèmes dans pas mal de domaines, et la défense faisait partie de l'un d'eux. L'entraîneur juge qui est apte de jouer et choisit son équipe qu'il estime la meilleure. Vous, la presse, vous pouvez tirez les conclusions que vous voulez, mais c'était une décision purement technique!», a détaillé «The Special One» en conférence de presse.

Une analyse loin d'être partagée par Casillas qui, sur son compte Facebook, a publié une photo d'une goutte d'eau faisant déborder un vase. Il est vrai que l'icône du peuple madrilène n'avait pas été remplaçant depuis une rencontre à La Corogne en mai 2002 (sauf blessure ou suspension)!

Mourinho et ses joueurs sont, en revanche, tombés d'accord sur la perte du titre de champion d'Espagne au profit de l'ennemi historique.

«C'est une avance insurmontable. La saison dernière, nous avions remporté la Liga avec la même avance. Aujourd'hui, nous ne sommes pas bien et je ne suis pas du tout heureux avec cette situation», a reconnu Mourinho, complètement abasourdi quand il entendait une question sur son avenir à la tête de la «Maison-Blanche».

«Je ne suis pas du tout inquiet pour mon travail et je ne vais pas démissionner non plus. Je ne suis pas un gosse et je sais que les résultats comptent. Si je sens que les joueurs ne veulent plus continuer (avec moi), je serais assez honnête pour ne pas insister. Mais ils ne sont pas comme cela. Il nous manque juste un peu de chance au cours des derniers matches. C'est tout!», a conclu le technicien portugais.

Dans les autres rencontres du jour, le Bétis Séville a conservé sa 5e place, à trois points de Malaga, 4e, en dépit de sa défaite 2-1 devant Levante, 6e, à seulement une unité derrière.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer