La LNH fait une nouvelle offre aux joueurs

Partager

Après plusieurs jours de silence sur le front des négociations, un blitz de la dernière chance pourrait s'amorcer après que la Ligue nationale eut soumis une nouvelle offre à l'Association des joueurs.

« À la lumière de ce qui a émané dans les médias ce matin, je peux confirmer que nous avons soumis au syndicat une nouvelle proposition exhaustive en fin après-midi hier », a fait savoir le vice-président de la LNH, Bill Daly, par voie de communiqué.

Après avoir quitté la table de négociations au début du mois, avant de n'y revenir brièvement que par le biais d'un médiateur, d'aucuns croyaient que les propriétaires attendraient que l'AJLNH mette à exécution sa menace de dissolution, le 2 janvier, avant de bouger.

L'offre est présentement révisée par l'Association des joueurs. Elle la décortiquera à ses membres lors d'un appel conférence et identifiera les éléments qui justifient la poursuite de la bataille. On est en droit de s'attendre à ce que Donald Fehr soumette une contre-proposition.

Jusqu'ici, Fehr a été capable de forcer les propriétaires à adoucir leurs positions et à limiter les pertes que subiront les joueurs à la suite du lock-out. Mais sa réplique à l'offre patronale pourrait tout faire basculer d'un côté ou de l'autre. S'il se montre trop gourmand, l'espoir ressuscité d'une saison s'effondrerait à nouveau.

Tous les matchs ont été annulés jusqu'au 14 janvier et il apparaît clair que les prochaines annulations emporteront tout ce qui reste du calendrier. Gary Bettman a déjà indiqué qu'une campagne de 48 matchs était le minimum acceptable à ses yeux.

Selon Mike Heika, du Dallas Morning News, la LNH a ciblé le 19 janvier comme possible date de début de calendrier. Les joueurs auraient une semaine de camp d'entraînement avant le début de cette saison écourtée. Ajoutez à cela quelques jours nécessaires à la rédaction légale de l'entente, et cela signifie qu'une entente doit survenir dans les sept prochains jours.

En quoi consiste la proposition

Même si la LNH ne veut pas détailler publiquement son offre, tous les éléments principaux ont été coulés à un média ou un autre. De façon générale, il semble s'agir d'un mouvement en direction des joueurs.

La proposition ajoute entre autres une sixième année à la longueur maximale des contrats de joueurs autonomes, tout en maintenant à sept ans la longueur maximale des contrats des joueurs demeurant avec la même équipe. Les ententes de cinq ans étaient pourtant « le mont sur lequel nous sommes prêts à mourir », selon ce qu'avait dit le vice-président de la ligue Bill Daly.

La LNH souhaitait également limiter à 5 % la fluctuation annuelle dans la valeur des contrats, une contrainte qui n'existait pas dans la convention collective précédente. En vertu de la nouvelle offre, la fluctuation permise passerait à 10 %. Les joueurs plaident de leur part pour une fluctuation de 25 %.

Il y a également eu du mouvement en ce qui a trait aux règles de rachats de contrat. Chaque équipe aurait le droit, avant le début de la prochaine saison, de racheter un contrat qui ne serait pas comptabilisé sur le plafond salarial. Le montant serait néanmoins inclus dans la portion des revenus reliés au hockey qui reviendra aux joueurs.

Les 300 millions en paiements différés (« make whole ») ont été maintenus dans la nouvelle offre. Ce concept, que le commissaire Gary Bettman disait avoir retiré de la table de négociations, vise à adoucir la baisse de 57 % à 50 % des revenus reliés au hockey qui reviendront aux joueurs.

Dans sa dernière offre, la ligue est demeurée ferme dans on intention de partager 50-50 les revenus reliés au hockey. L'Association des joueurs a soumis diverses formules en escalier aboutissant à une forme de partage 50-50.

La ligue est également demeurée inflexible en ce qui a trait à la durée de la convention collective. Elle souhaite une entente de 10 ans avec la possibilité de s'en soustraire après huit ans. L'Association des joueurs, pour sa part, aimerait un terme de huit ans assorti d'une clause échappatoire après six ans.

Par ailleurs, la LNH entend toujours réduire le plafond salarial à 60 millions en vue de la saison 2013-14. Cela risque d'être l'un des points les plus litigieux dans d'éventuelles discussions.

En attendant que les joueurs répondent à cette nouvelle offre, aucune nouvelle rencontre n'est prévue entre les deux parties.

D'autres idées dignes d'intérêt

Le confrère Pierre LeBrun réseau ESPN a rendu publics les faits saillants de la proposition tels qu'ils ont été transmis aux 30 équipes de la LNH. Parmi les nombreuses autres mesures qu'on y retrouve :

-     Le programme de partage des revenus passerait de 150 à 200 millions et serait assorti de la création d'un fonds de croissance de l'industrie (une idée de l'AJLNH)

-     Une période d'interview serait créée avant l'ouverture du marché des joueurs autonomes

-     Une loterie pondérée serait créée afin de permettre à toutes les équipes ayant raté les séries d'avoir une chance de décrocher le premier choix au repêchage.

-     Un article complet de la convention collective traitant de la sécurité des joueurs serait ajouté.

-     Les tests antidopage et tout le programme entourant les substances interdites seraient bonifiés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer