Le nom de Jean-Sébastien Dea est sur toutes les lèvres

Jean-Sébastien Dea, des Huskies de Rouyn-Noranda, trône ... (Photo fournie par les Huskies de Rouyn-Noranda)

Agrandir

Jean-Sébastien Dea, des Huskies de Rouyn-Noranda, trône au sommet des compteurs de la LHJMQ avec 11 buts en sept matchs.

Photo fournie par les Huskies de Rouyn-Noranda

Partager

Connaissez-vous Jean-Sébastien Dea? Presque inconnu en 2011-2012, ce nom est sur toutes les lèvres des amateurs de hockey junior en ce début de saison.

Joueur de centre des Huskies de Rouyn-Noranda, Jean-Sébastien Dea trône au sommet des compteurs de la LHJMQ avec 11 buts en sept parties, à égalité avec Phillip Danault, des Tigres de Victoriaville qui a autant de filets mais en neuf parties. Dea a de plus déjà enregistré deux tours du chapeau et deux parties de deux buts.

«Honnêtement, je n'avais jamais pensé être là un jour, surtout en voyant les gros noms au sommet les années passées», raconte la nouvelle vedette des Huskies, en entrevue avec La Presse. «C'était dur de croire que mon nom allait être là un jour.»

À la fin septembre, l'attaquant de 18 ans a connu une semaine de rêve en récoltant six buts et deux aides en trois parties. Ces performances lui ont valu le titre de joueur de la semaine dans la LHJMQ et dans la Ligue canadienne de hockey.

«J'essaie de rester humble par rapport à tout ça, explique-t-il. J'ai montré de belles choses, mais il me reste encore beaucoup à prouver dans cette ligue. C'est une source de motivation pour le reste de la saison.»

Dea n'a besoin que de six buts pour égaler sa production de l'an dernier atteinte en... 50 parties.

«La confiance et le temps de glace font toute la différence pour moi cette saison. J'ai travaillé très fort à l'entraînement cet été, et ça rapporte, souligne l'athlète originaire de La Prairie. Mais c'est avant tout une question d'équipe. L'équipe joue bien et mon trio fonctionne à merveille, donc le succès et les points suivent.»

Après un tel début de saison, les attentes sont élevées envers Jean-Sébastien Dea. À son dernier match, pour la première fois cette année, il n'a pas obtenu de point.

«Je ne ressens pas l'obligation de marquer à chaque match, dit-il. Je crois que si l'équipe va bien, les résultats vont suivre. Les Huskies comptent sur d'autres joueurs talentueux pour nous aider à gagner. Les partisans veulent des buts, mais en fin de compte, si on accumule les victoires, ils seront encore plus contents.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer