Phillip Danault chanceux dans sa malchance

Phillip Danault a patiné avec ses coéquipiers, lundi matin,... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Phillip Danault a patiné avec ses coéquipiers, lundi matin, et Claude Julien a confirmé qu'il avait reçu le feu vert pour s'entraîner avec contacts physiques.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Phillip Danault se souvient de tout de ce 13 janvier. La rondelle qui se met à sautiller, le tir de Zdeno Chara qui prend une trajectoire vers le haut, le choc sur l'arrière de son casque, le silence dans le Centre Bell.

Pendant que les 21 000 spectateurs s'inquiétaient pour le bien-être du numéro 24, Danault, lui, avait bien d'autres préoccupations. «Je me demandais si j'allais pouvoir revenir en troisième période!», a lancé le jeune homme, rencontré ce matin après l'entraînement du Canadien à Brossard, son premier exercice complet avec ses coéquipiers depuis l'incident.

Quand on a amené la civière sur la patinoire, c'était toutefois clair que sa soirée de travail était terminée. «J'ai essayé de me relever, mais ça ne marchait pas pantoute.»

Danault se souvient aussi de Chara et de son bon ami Patrice Bergeron, qui sont restés à ses côtés pendant que le personnel médical lui venait en aide. Ils lui ont également envoyé des messages textes par après.

«Ça montre qu'ils sont des leaders, de grands joueurs, a reconnu Danault. On compétitionne sur la glace, mais quand des choses comme ça arrivent, on se serre les coudes. C'était un beau geste de solidarité. Chara, à 6 pi 9, il était haut depuis la civière! J'apprécie vraiment son geste et j'ai beaucoup de respect pour lui.»

Un symptôme

Danault a donc patiné avec ses coéquipiers et Claude Julien a confirmé qu'il avait reçu le feu vert pour s'entraîner avec contacts physiques. Lui reste maintenant à retrouver sa forme optimale.

L'athlète de Victoriaville se trouve essentiellement chanceux dans sa malchance. Malgré la force du choc, il refuse de parler d'une commotion cérébrale. «Des symptômes de commotion», nuance-t-il. Quels symptômes? Principalement le vertige.

«Je marchais croche un peu. J'essayais de ne pas trop bouger la première nuit à l'hôpital. Ce n'était pas très agréable comme expérience.»

Après l'entraînement, Danault était attendu dans l'avion avec ses coéquipiers, qui quittent la métropole pour un périple de quatre matchs à l'étranger. Ça commence mercredi à Denver, mais on ignore s'il sera alors prêt.

Les autres blessés (Andrew Shaw, Shea Weber et Ales Hemsky) n'accompagnent pas leurs coéquipiers pour la première partie du voyage, qui mènera l'équipe au Colorado, en Arizona et à Las Vegas. Julien n'a toutefois pas exclu que certains d'entre eux puissent rejoindre le groupe en cours de route. Après les trois matchs dans l'Ouest américain, le CH reviendra dans son fuseau horaire pour affronter les Flyers à Philadelphie le 20 février.

Par ailleurs, Julien a apporté un changement dans ses trios ce matin, interchangeant Artturi Lehkonen et Charles Hudon.

---

Les trios ce matin

Pacioretty-Byron-Lehkonen

Galchenyuk-Drouin-Scherbak

Hudon-Plekanec-Gallagher

Deslauriers-Froese-L. Shaw

En trop: De La Rose, Danault, Carr, Hemsky

En défense

Alzner-Petry

Morrow-Benn

Mete-Schlemko

En trop: Jerabek




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer