• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Repêchage: les Devils n'échangeront pas leur 1er choix 

Repêchage: les Devils n'échangeront pas leur 1er choix

Ray Shero, vice-président et directeur général des Devils du... (Photo Julio Cortez, Associated Press)

Agrandir

Ray Shero, vice-président et directeur général des Devils du New Jersey, s'attend à monter sur le podium le vendredi 23 juin pour annoncer le premier choix de son équipe.

Photo Julio Cortez, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tom Canavan
Agence France-Presse
NEWARK, New Jersey

À une semaine du repêchage de la LNH, les Devils du New Jersey détiennent toujours le premier choix et ils se préparent à se prévaloir de cet honneur.

Le vice-président et directeur général des Devils, Ray Shero, a indiqué avoir reçu quelques appels de ses homologues, intrigués de savoir quel prix demandait les Devils en retour du premier choix de l'encan de vendredi prochain. Et Shero refuse de dévoiler le nom du joueur qu'il prononcera sur la scène du United Center, à Chicago.

La majorité des experts soutiennent que ce sera soit le centre des Wheat Kings de Brandon Nolan Patrick ou l'attaquant des Mooseheads de Halifax Nico Hischier.

Ce sera la première fois dans leur histoire que les Devils parleront en premier au repêchage et ils ont besoin d'un joueur d'impact après avoir raté les séries lors de chacune des cinq dernières campagnes.

Shero a été particulièrement occupé cette semaine. En plus de se préparer pour l'encan amateur -et de répondre aux appels des autres directeurs généraux-, il a dû finaliser sa liste de protection pour le repêchage d'expansion des Golden Knights de Vegas.

«C'est habituellement: "Es-tu intéressé à échanger le choix et qu'est-ce que ça prendrait?", a expliqué Shero. Je n'essaie pas de me débarrasser du choix.

«Pour l'instant, je répète à mon équipe que nous avons le premier choix et que nous devons être prêts à l'utiliser. Si ça change, nous modifierons notre plan.»

Les Devils ont remporté la loterie malgré des probabilités de seulement 8,5%, grimpant de quatre rangs pour atteindre le sommet de la liste. Par contre, il n'y a pas de joueur ayant un talent «générationnel» dans la cuvée 2017, selon les experts.

«Si on parlait d'un Connor McDavid, d'un Sidney Crosby ou d'un Auston Matthews, ce serait peut-être différent, a admis Shero. Et même l'an dernier, il y avait Patrik Laine au deuxième rang pour les Jets de Winnipeg.»

Shero a comparé la cuvée 2017 à celle de 2013, où les quatre premiers joueurs sélectionnés - Nathan MacKinnon, Aleksander Barkov, Jonathan Drouin et Seth Jones - se sont révélés des étoiles en devenir.

«Je pense que c'est ce qui est disponible cette année, du moins dans le top 5», a-t-il expliqué.

Les Devils ont besoin de beaucoup d'aide après avoir compilé un dossier de 28-40-14, leur pire en trois décennies. Ils ont besoin de renforts à l'attaque et d'un défenseur pouvant relancer l'offensive.

Shero tente de transformer une des équipes les plus âgées du circuit en mettant en valeur la vitesse. Il détient 11 choix au repêchage, mais ils pourraient en profiter pour effectuer des transactions.

«Ça devrait certainement nous aider», a-t-il admis.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer