Nolan Patrick « victime » d'un mauvais diagnostic

Nolan Patrick a été limité à 33 matchs cette... (Photo /Larry MacDougal, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Nolan Patrick a été limité à 33 matchs cette saison avec les Wheat Kings de Brandon, dans la Ligue de l'Ouest.

Photo /Larry MacDougal, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Wawrow
Associated Press
BUFFALO, New York

Le centre Nolan Patrick a expliqué qu'un mauvais diagnostic de hernie a limité le temps de jeu du meilleur espoir de la LNH en prévision du prochain repêchage, lui qui a raté plus de la moitié de la dernière saison.

Nico Hischier (18)... (Photo Frank Gunn, archives La Presse canadienne) - image 1.0

Agrandir

Nico Hischier (18)

Photo Frank Gunn, archives La Presse canadienne

Patrick a été opéré du côté droit de l'aine l'été dernier, mais les premiers examens n'ont pas permis de détecter que le côté gauche était aussi endommagé.

Sans entrer dans les détails, Patrick a indiqué qu'il avait préféré ne pas subir une deuxième opération et qu'il avait laissé la blessure guérir «d'une manière différente».

À la place d'être frustré par la situation, Patrick a favorisé une approche plus philosophique du problème qui a partiellement déraillé sa troisième saison avec les Wheat Kings de Brandon, dans la Ligue de l'Ouest.

«Évidemment, ce ne fut pas la saison idéale pour moi, a admis Patrick. Mais je ne pense pas que ce fut le pire scénario. Je pense qu'un peu d'adversité peut vous rendre encore plus fort.»

Malgré le temps perdu, Patrick a conservé le premier rang du classement des meilleurs espoirs selon la centrale de recrutement de la LNH, devant le centre suisse Nico Hischier.

De plus, Patrick est arrivé au camp d'évaluation avec le feu vert des médecins pour prendre part à tous les tests physiques au cours de l'événement qui prendra fin samedi.

«Je suis encore loin d'être à 100 pour cent. Mais après un bon été à m'entraîner, je devrais y être, a raconté Patrick, qui est âgé de 18 ans. Je ne veux pas tenter de prouver quelque chose. Je veux simplement voir où en sont mes habiletés.»

Les Devils du New Jersey détiennent le premier choix du repêchage, qui aura lieu les 23 et 24 juin prochains à Chicago, mais ils n'ont pas dévoilé leurs intentions. Le directeur général Ray Shero a voyagé pour effectuer des entrevues privées avec Patrick, dans sa ville natale de Winnipeg, et Hischier, en Suisse. Les Flyers de Philadelphie auront le deuxième choix après avoir grimpé de 11 rangs lors de la loterie, en avril.

Même s'il a été limité à 33 matchs la saison dernière, Patrick a tout de même accumulé 20 buts et 26 aides. Il a fait grimper son total au niveau junior à 92 buts et 113 aides pour 205 points en 163 matchs. Mesurant six pieds deux pouces et pesant 198 livres, Patrick avait guidé les Wheat Kings vers le championnat de la WHL en 2016, étant nommé joueur par excellence des séries.

«Il a plus que prouvé au cours des trois dernières saisons qu'il sera un joueur d'impact dans la LNH, a affirmé le directeur de la centrale de recrutement de la LNH, Dan Marr. Sa détermination, l'attention qu'il porte aux détails, sa manière d'exécuter les jeux - tout a été beaucoup plus précis et rapide cette saison.»

Le père de Patrick, Steve, a disputé six saisons dans la LNH après avoir été sélectionné au 20e rang du repêchage de 1980 par les Sabres de Buffalo. Son oncle, James Patrick, a disputé 1280 matchs dans la LNH après avoir été choisi au neuvième rang du repêchage de 1981 par les Rangers de New York.

Pour sa part, Hischier s'est développé en Suisse avant de s'imposer chez les Mooseheads de Halifax dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec cette saison. Âgé de 18 ans, il a dominé les recrues du circuit avec 38 buts et 86 points en 57 matchs.

«Je voulais venir ici pour m'améliorer, a expliqué Hischier, qui mesure six pieds et pèse 176 livres. Je suis très heureux de ma progression, mais je sais que la route est encore longue.»

Hischier avait passé les deux saisons précédentes à jouer sous les ordres de l'entraîneur-chef actuel des Sénateurs d'Ottawa, Guy Boucher, dans la ligue professionnelle suisse.

Il devrait devenir le joueur natif de la Suisse à être repêché le plus tôt, fracassant le record de Nino Niederreiter, qui avait été sélectionné au cinquième rang par les Islanders de New York en 2010.

«Hischier vaut le coût d'entrée, a déclaré Marr. Il est toujours le premier en échec-avant à provoquer des revirements. Et dans la transition, il est le premier à revenir en repli. Il mérite sa place dans la catégorie des joueurs spéciaux.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer