• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Ducks-Flames : le mystère persiste autour des gardiens 

Ducks-Flames : le mystère persiste autour des gardiens

Jonathan Bernier a pris la relève de John... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Jonathan Bernier a pris la relève de John Gibson devant le filet des Ducks, lundi soir à Calgary.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
La Presse Canadienne
Calgary

Au moment où les Flames de Calgary tentent d'éviter de retourner au tapis pour le compte dans leur série contre les Ducks d'Anaheim, le mystère s'épaissit autour des gardiens des deux équipes.

Le doute quant à l'identité des gardiens qui seront d'office pour le match no 4 de la série qui sera présenté mercredi au Saddledome découle du rendement des cerbères lors du match no 3, qui a été remporté 5-4 en prolongation par les Ducks. La formation californienne a du même coup pris les devants 3-0 dans cette série de premier tour dans l'Association Ouest.

La performance de 16 arrêts de Jonathan Bernier en relève au gardien partant John Gibson a attisé les rumeurs à l'effet que le gardien «1B» des Ducks deviendrait bientôt le gardien «1A» pour le match qui pourrait permettre aux Ducks d'accéder au tour suivant.

«Je vais choisir un gardien. Ce sera l'un d'eux», a répondu sèchement l'entraîneur-chef des Ducks Randy Carlyle.

Les Flames pourraient devenir la première des cinq formations canadiennes à subir l'élimination s'ils ne peuvent gagner le match no 4 à domicile.

Le gardien partant des Flames Brian Elliott a identifié le filet de Shea Theodore comme étant celui qui a donné le ton à la remontée des Ducks lundi, alors qu'ils accusaient un déficit de 4-1.

Elliott a ensuite tenté de récupérer une rondelle libre dans une mêlée devant son filet. Le but victorieux de Corey Perry en prolongation a ricoché contre sa jambière et l'arrière du patin d'un joueur.

«Dans ce cas-là, tu te dis qu'il n'y a rien à faire», a analysé Elliott mardi.

«La reprise vidéo te permet de disséquer chaque séquence et d'observer les détails qui provoquent des failles ou des buts. C'est de cette façon qu'on parvient à tourner la page. Si tu ne cesses d'y penser, tu finis par te démoraliser.»

Trois gardiens étaient sur la patinoire pour la séance d'entraînement optionnelle mardi matin - Elliott, Chad Johnson et Jon Gillies, qui a été rappelé du club-école.

«Je voulais juste retourner sur la patinoire et retrouver mes sensations», a confié Elliott.

Si Carlyle a indiqué qu'il n'avait toujours pas pris de décision quant à l'identité de son gardien pour le match no 4, son vis-à-vis, Glen Gulutzan, a indiqué qu'il révélerait celle de son partant plus tard mardi.

«C'est certain que je veux obtenir l'opportunité de me reprendre», a admis Elliott.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer