Henrik Lundqvist a vite dissipé les doutes

Henrik Lundqvist est félicité par ses coéquipiers après... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Henrik Lundqvist est félicité par ses coéquipiers après leur victoire.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ça n'aura pris qu'un match pour que Henrik Lundqvist jette à la poubelle tout ce qui s'est écrit à propos de ses ennuis face à Carey Price et au Tricolore au fil des ans. En bloquant 31 lancers et en blanchissant le Canadien, il a permis aux Rangers de New York de remporter un sixième match de série sur les sept derniers qui ont opposé les deux équipes à Montréal.

«Ce n'est pas moi qui décide ce qui s'écrit, a lancé l'entraîneur-chef Alain Vigneault avec un demi-sourire. On n'a jamais avancé que Hank aurait de la misère à Montréal; on a toujours dit qu'on avait confiance en lui. On s'attendait à ce qu'il joue bien et c'est ce qu'il a fait.»

> Mathias Brunet: Dix réflexions sur le match

Lundqvist avait donné trois buts ou plus dans cinq de ses six derniers départs de la saison régulière et laissait croire qu'il n'était pas à son mieux. Mais à ses yeux, c'est le jeu de ses coéquipiers qui a fait la différence.

«Je me sentais assez bien lors des dernières rencontres, mais c'était des matchs d'un autre genre où l'on donnait plusieurs surnombres, a expliqué le gardien suédois. Ce soir, la structure de jeu a rendu cela beaucoup plus facile pour moi de jouer mon match. J'ai dû faire quelques gros arrêts, mais, dans l'ensemble, les gars ont minimisé leurs chances de marquer.»

«Après une première période robuste où le Canadien a tenté plus de tirs au filet, on s'est mis à mieux gérer la rondelle, a ajouté Vigneault. On a pu passer du temps de qualité dans leur territoire et tester leur équipe.»

Lundqvist est sorti de ce match avec la première étoile, mais, de l'autre côté, son rival est demeuré imperturbable.

«C'est juste un match, a dit Carey Price. C'est une série quatre de sept. On s'attend à ce que ce soit serré comme ça jusqu'à la fin.»

Héros improbable

Le Canadien a eu de la difficulté à bien orchestrer ses entrées de zone à égalité numérique, en particulier le premier trio qui a souvent été freiné à la ligne bleue adverse.

«Il n'y avait pas beaucoup d'espace et j'espère qu'on pourra mieux se servir de notre vitesse la prochaine fois», a d'ailleurs admis Max Pacioretty.

«La vitesse et leurs montées en possession de la rondelle sont des grandes forces de leur équipe, a rappelé McDonagh qui a souvent été opposé au premier trio du CH. «Mais plus important encore, notre jeu en possession de la rondelle les a empêchés d'ouvrir les vannes et d'installer leur jeu de transition. Il nous fallait jouer sur 200 pieds de patinoire et c'est ce qu'on a fait durant la majorité du match.»

Tanner Glass a été un héros bien improbable de cette partie en étant le seul à déjouer un gardien. Lors d'une mise en jeu en zone du Canadien, en milieu de première, la rondelle s'est retrouvée libre un court instant et Glass eu le temps de tenter un revers dans la partie supérieure qui a surpris Carey Price.

Glass, un robuste vétéran de 33 ans, n'a pas été surpris par l'ambiance folle qui régnait en début de match au Centre Bell.

«Durant toute ma carrière ça a été l'un des édifices où c'était le plus difficile de jouer, a confié le robuste ailier que les Rangers avaient a été rappelé des mineures le 5 mars. Ils ont des partisans passionnés qui sont derrière leur équipe à tous les soirs. De pouvoir marquer le premier but et de sortir de la première période avec l'avance a été énorme pour nous.»

En effet. Ça a eu une incidence directe sur le reste de la rencontre.

«Le fait qu'on a connu une bonne première période, mais qu'ils ont marqué en premier, ça nous a peut-être un peu joué dans la tête», a reconnu Danault, qui déploré que des coéquipiers et lui aient écopé de punitions en zone offensive.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le Canadien frappe un mur

    Hockey

    Le Canadien frappe un mur

    Les Rangers de New York connaissent tellement de succès à l'étranger cette saison qu'ils sont en mesure de gagner des matchs dans un édifice enflammé... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer