Price et Radulov sonnent la charge contre les Flames

  • Carey Price (à droite) a repoussé 30 des 31 tirs des Flames, tandis qu'Alexander Radulov (au centre) a marqué deux fois, et le Canadien l'a emporté 5-1, mardi soir, au Centre Bell. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price (à droite) a repoussé 30 des 31 tirs des Flames, tandis qu'Alexander Radulov (au centre) a marqué deux fois, et le Canadien l'a emporté 5-1, mardi soir, au Centre Bell.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 1 / 8
  • Andrew Shaw (à droite) et Kris Versteeg étaient prêts pour la mise au jeu. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Andrew Shaw (à droite) et Kris Versteeg étaient prêts pour la mise au jeu.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 2 / 8
  • Sven Andrighetto (à gauche) a eu maille à partir avec Deryk Engelland en deuxième période. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Sven Andrighetto (à gauche) a eu maille à partir avec Deryk Engelland en deuxième période.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 3 / 8
  • Tomas Plekanec (à droite) a inscrit le deuxième but du CH en infériorité numérique. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Tomas Plekanec (à droite) a inscrit le deuxième but du CH en infériorité numérique.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 4 / 8
  • Sam Bennett (93) a privé Carey Price d'un jeu blanc avec 1,1 seconde à jouer au match. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Sam Bennett (93) a privé Carey Price d'un jeu blanc avec 1,1 seconde à jouer au match.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 5 / 8
  • Le défenseur Jeff Petry (à droite) surveille étroitement l'attaquant Kris Versteeg, des Flames. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Le défenseur Jeff Petry (à droite) surveille étroitement l'attaquant Kris Versteeg, des Flames.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 6 / 8
  • Brian Flynn (au centre) célèbre le but d'Andrew Shaw en première période. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Brian Flynn (au centre) célèbre le but d'Andrew Shaw en première période.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 7 / 8
  • Daniel Carr (à gauche) tente de se défaire du défenseur Dougie Hamilton. (Photo André Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Daniel Carr (à gauche) tente de se défaire du défenseur Dougie Hamilton.

    Photo André Pichette, La Presse

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Carey Price avait livré une solide performance samedi, malgré la défaite, mais les doutes à son sujet ne semblaient pas se dissiper. Le gardien avait une autre grande prestation dans le corps.

Le gardien a repoussé 30 des 31 tirs des Flames, tandis qu'Alexander Radulov a marqué deux fois, et le Canadien l'a emporté 5-1, mardi soir, au Centre Bell.

Price est passé à une seconde - une! - de signer son troisième jeu blanc de la saison, son premier depuis le 12 novembre. Mais Sam Bennett l'en a privé en marquant en toute fin de match, pendant une pénalité à Radulov. Bref, Price s'est fait jouer le tour que le CH a joué à Devan Dubnyk au Minnesota, en marquant au dernier moment pour lui enlever son blanchissage.

Le sommaire du match

Price a tout de même prouvé qu'il avait retrouvé ses repères. Et il a démontré une nouvelle fois qu'il est aussi bon pour distribuer les rondelles que pour les arrêter. Parmi ses nombreuses passes tentées, l'une d'elles a mené au quatrième but des vainqueurs, sur lequel Price a obtenu une passe. 

Lent départ

Le cocktail de précipitations qui tombait sur Montréal hier matin a forcé le Canadien à annuler son entraînement matinal. Visiblement, les hommes de Michel Therrien avaient de la rouille à chasser de leur système.

Le jeu manquait en effet de fluidité en début de match, d'autant plus que les Flames, eux, arrivaient de Toronto, où ils avaient affronté les Maple Leafs la veille. Ça s'est traduit par huit hors-jeu dans les 13 premières minutes de la rencontre.

Les chances de marquer étaient également peu nombreuses. Les Flames en ont eu une d'entrée de jeu, quand une erreur de Nathan Beaulieu a permis à Alex Chiasson d'amorcer un deux-contre-un, mais Price a bloqué le tir de Johnny Gaudreau.

À l'autre bout, Beaulieu a obtenu la meilleure occasion du Tricolore avec une minute à écouler, mais Chad Johnson a fermé la porte. Quelques secondes plus tard, Andrew Shaw rachetait son coéquipier et ouvrait la marque, pour son premier but depuis le 4 décembre (neuf matchs). 1-0 CH après 20 minutes.

Plekanec rejoint Gainey

Même si le cadran des tirs au but leur a donné l'avantage 11-6, les Flames ont éprouvé toutes sortes de difficultés en période médiane.

C'est d'abord Johnson qui a flanché. Le gardien a été battu entre les jambes par un tir de Tomas Plekanec, qui a donc doublé l'avance des siens. Le but a été marqué pendant que le Canadien se défendait à quatre contre cinq.

Avec ce but, Plekanec a rejoint Bob Gainey au 2e rang de l'histoire du Tricolore avec 20 buts en désavantage numérique. Seul Guy Carbonneau (27) en a inscrit davantage.

Quatre minutes plus tard, c'était au tour du CH de profiter d'un avantage numérique. Radulov a conclu un joli échange à trois amorcé par Shea Weber et Nathan Beaulieu, afin de porter la marque à 3-0. Le Russe mettait ainsi fin à une séquence de huit matchs sans but.

Les Flames ont eu une occasion en or de revenir dans le match en milieu de deuxième période, quand ils ont obtenu un avantage numérique de deux hommes pendant 47 secondes. Et pendant ledit avantage numérique, Plekanec a même perdu son bâton. Les Montréalais n'avaient donc que les bâtons de Weber et d'Alexei Emelin pour se défendre. Mais les visiteurs ont trouvé le moyen de perdre la rondelle par leurs propres moyens...

La situation n'a fait qu'empirer pour les Flames au dernier tiers. Daniel Carr, bien servi par Torrey Mitchell, puis Radulov - son deuxième de la soirée, encore en avantage numérique - ont gonflé la marque.

La formation albertaine subit une quatrième de suite, et trois de suite par un écart de quatre buts.

Le Canadien porte quant à lui sa fiche à 7-4-1 en janvier. Il tentera de signer une huitième victoire jeudi, à Brooklyn, contre les Islanders, avant de profiter de la pause du match des Étoiles.

---

Ils ont dit

> Alexander Radulov: «C'est bien, mais à la fin du match... J'aurais voulu qu'on puisse donner [le blanchissage] à Price. On ne peut pas arrêter de jouer comme ça à la fin. J'ai pris une mauvaise pénalité et ça nous a coûté un but à la dernière seconde. Il était là pour nous ce soir et il méritait le blanchissage. Je vais travailler sur ce genre de chose pour m'assurer que ça n'arrive plus.» 

> Andrew Shaw: «Tout le monde a contribué à la victoire. L'avantage numérique a été bon, l'infériorité numérique a été incroyable. Le cinq-contre-trois qu'on a écoulé en deuxième période a été énorme. Carey Price s'est encore illustré... C'est vraiment le genre de performance d'équipe dont on a besoin pour connaître du succès en fin de saison.»

> Paul Byron, à propos de l'unité d'infériorité numérique: «On ne fait rien de différent. Ce sont les mêmes effectifs qu'avant, c'est juste qu'en ce moment, ça va bien. Il y a eu une séquence où ça nous a coûté des matchs, où nous donnions un but en infériorité pratiquement à chaque match. On a continué à travailler fort, à bien analyser les vidéos, et ça va bien à nouveau.» 

> Michel Therrien: «On a eu des chances de qualité et on a su en profiter. Les unités spéciales ont fait le travail. Le cinq-contre-trois a été un point tournant dans le match et, par la suite, tout a bien été. [...] C'est une belle victoire d'équipe, mais en même temps, on était en position de donner un blanchissage à Carey, mais on s'est mis en position difficile en prenant une punition en fin de match. On n'avait pas à se retrouver dans cette situation-là. Quant à moi, ce n'était pas une bonne punition.»

> Carey Price, qui a perdu son jeu blanc à la dernière seconde du match: «Le blanchissage ne m'importe pas tant que ça. Je n'ai jamais été très porté sur les statistiques, et c'est d'abord et avant tout la victoire qui m'intéresse.»

- Propos recueillis par Marc Antoine Godin

Live Blog Flames c. Canadien: notre couverture en direct



À découvrir sur LaPresse.ca

  • Glen Gulutzan: «On était pathétiques»

    Hockey

    Glen Gulutzan: «On était pathétiques»

    Les joueurs de quatrième trio des Flames auront sans doute droit à un entretien avec leur entraîneur-chef. Glen Gulutzan était hors de lui après la... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer