• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le Canadien s'incline face aux Penguins en prolongation 

Le Canadien s'incline face aux Penguins en prolongation

La défaite est peut-être crève-coeur pour le Canadien, mais dans des... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Photo USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(PITTSBURGH) La défaite est peut-être crève-coeur pour le Canadien, mais dans des circonstances difficiles, l'équipe s'en sort tout de même avec un point à un très bon adversaire.

>> Consulter le sommaire du match

Contre les champions en titre de la Coupe Stanley, contre la meilleure équipe de la LNH qui ne s'appelle pas Columbus, contre un Sidney Crosby qui marque des buts au rythme où on engloutit des sandwichs sans croûte le 31 au soir, le CH s'en est tiré à bon compte.

Carey Price a affiché sa forme des beaux jours, mais ce ne fut pas suffisant. Les Penguins l'ont emporté 4-3 en prolongation, samedi, au PPG Paints Arena.

Evgeni Malkin a donné la victoire à son équipe avec un puissant tir sur réception pendant un avantage numérique.

Le Tricolore conclut donc cette portion de calendrier de trois matchs en quatre soirs à l'étranger avec quatre points sur une possibilité de six. Un voyage qui avait plutôt mal commencé avec un effondrement complet à Tampa.

« On a assez bien joué dans l'ensemble, mais c'est dur à digérer de perdre un match quand tu mènes avec une minute à jouer », a mentionné Price, auteur de 37 arrêts.

« On a joué contre un gros club qui va très bien. On a joué un bon match, on s'est battus. La troisième période était notre meilleure période. Ils ont égalé la marque avec un but chanceux, mais l'effort était là », a ajouté l'entraîneur-chef Michel Therrien.

Les Penguins voient quant à eux leur séquence de victoires se prolonger à trois, et ils concluent tout de même décembre avec un joli dossier de 12-1-2. La troupe de Mike Sullivan aura le sentiment du devoir accompli à l'amorce de sa semaine de relâche.

Radulov en partant

On ne donnait pas cher de la peau du Canadien éclopé, contre des Penguins en bien meilleure santé, qui saluaient en plus le retour de Kristopher Letang. Ça n'a pas empêché les Montréalais d'amorcer le match le couteau entre les dents.

Dès la cinquième minute, Alexander Radulov a ouvert la marque en complétant un magnifique tic-tac-toe amorcé par Shea Weber et Paul Byron. Son tir sur réception n'a laissé aucune chance à Marc-André Fleury.

Pour avoir des chances de l'emporter, le Tricolore allait avoir besoin d'un Price au sommet de sa forme. Le gardien a rassuré tout le monde peu après le but de Radulov en réalisant un arrêt que vous reverrez souvent dans les prochains mois. Price a d'abord bloqué du bloqueur un tir à bout portant de Conor Sheary, avant de frapper au vol toujours avec le bloqueur - la rondelle qui menaçait d'aboutir dans le but.

Price n'avait toutefois pas de miracle en banque pour la deuxième période. Patric Hornqvist l'a d'abord déjoué au terme d'un 2 contre 1. Sur la séquence, Malkin a profité du plongeon mal calculé de Shea Weber pour rejoindre son coéquipier.

Trois minutes plus tard, Phil Kessel s'est moqué du défenseur recrue Ryan Johnston pour s'amener seul devant Price, qu'il a battu d'un revers dans la partie supérieure.

À 2-1 Pittsburgh, le Canadien n'allait plus nulle part, continuellement débordé par l'adversaire. Et quand les Penguins ont écopé de deux punitions, les hommes de Michel Therrien ont été incapables d'organiser quelque attaque que ce soit.

Mais 39 secondes avant le deuxième entracte, Byron a créé l'égalité en redirigeant un tir de Jeff Petry.

Encore Price

Le Canadien a repris les commandes en début de troisième période sur un but chanceux de Brian Flynn. Son tir a d'abord touché le poteau, avant de dévier sur le patin du défenseur Chad Ruhwedel, puis sur Fleury.

À l'autre bout, Price avait encore quelques bons arrêts dans le corps. Il en a sorti un contre Malkin, alimenté depuis l'arrière du filet.

Le Tricolore se dirigeait vers une victoire en 60 minutes, mais Sheary a pris sa revanche sur Price en marquant à son tour un but chanceux avec 55 secondes à écouler au troisième tiers. Il a été atteint à la poitrine par le tir de son coéquipier Justin Schultz.

Puis, en prolongation, Price a réalisé un autre vol, cette fois contre Crosby, qui a d'ailleurs été blanchi de la feuille de pointage. Mais Malkin a touché la cible quelques instants plus tard, pendant une punition au Canadien pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire.

Le Canadien rentrait à la maison après le match et doit s'entraîner à Brossard lundi. Il le fera avec un joueur en moins, puisque l'attaquant Sven Andrighetto a été cédé aux IceCaps de Sté John's après la rencontre.

L'équipe prend ensuite la route de Nashville pour ce qui s'annonce comme un rendez-vous manqué avec P.K. Subban. Selon Sportsnet, le numéro 76 des Predators est blessé au cou et une opération n'est pas exclue.

À suivre au cours des prochains jours...

Ils ont dit

« Contre une équipe comme les Penguins, tu dois les assommer quand tu en as la chance. On a eu quelques occasions, mais Marc-André Fleury a fait de bons arrêts. Le crédit lui revient, mais on a raté nos chances. »

- Michel Therrien

« On a un peu trop ouvert le jeu en troisième période pour aller chercher le but égalisateur, on leur a donné quelques occasions. Mais Marc-André a fait plusieurs gros arrêts. »

- Mike Sullivan, entraîneur-chef des Penguins

« Ce n'est pas mauvais. Mais si on perdait et qu'on avait créé l'égalité, on aurait été contents d'obtenir un point. Mais là, on menait 3-2, tout était sous contrôle. On a pris des punitions et ils ont marqué. »

- Alexander Radulov

« C'est un bon voyage avec quatre points sur une possibilité de six, mais je n'ai pas aimé le fait que nous avons gaspillé des avances en troisième période. »




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer