Torrey Mitchell promu ou Max Pacioretty rétrogradé?

Max Pacioretty (à gauche) pourrait hériter d'un cinquième... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Max Pacioretty (à gauche) pourrait hériter d'un cinquième joueur de centre différent depuis le début de la saison. Il patinait à la gauche de Torrey Mitchell (à droite) lundi.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si vous cherchez une idée de cadeau pour Michel Therrien à Noël, il a sûrement besoin d'un nouveau mélangeur. Car il utilise à profusion celui qu'il a déjà!

En ce lundi matin, deux jours après avoir vaincu les Maple Leafs de Toronto 2-1, l'entraîneur-chef avait concocté de nouveaux trios dans l'espoir de mieux équilibrer une offensive qui, dernièrement, a été traînée par le duo Galchenyuk-Radulov.

«Le trio de Galchenyuk va bien, mais on est tous conscients qu'on a besoin de la contribution de tous les trios, a indiqué Therrien. Ça fait partie de mes responsabilités de trouver la bonne recette, les bonnes combinaisons.»

Il est intéressant de constater que Max Pacioretty pourrait hériter d'un cinquième joueur de centre différent depuis le début de la saison. Il patinait à la gauche de Torrey Mitchell lundi.

«Torrey reçoit normalement plusieurs assignations défensives et c'est un nouveau rôle pour moi, même si mon jeu a penché un peu en ce sens-là dernièrement», a relevé le capitaine qui a tenu un discours positif malgré une situation qui aurait raison de lui déplaire.

«Je suis excité d'aider l'équipe à gagner», a-t-il plusieurs fois ajouté.

Son coach, lui, a fait valoir que Mitchell jouait du très bon hockey, qu'il était capable de se démarquer offensivement et qu'il en avait plus à donner qu'un typique joueur de quatrième trio.

Les trios à l'entraînement

AGCAD
ByronGalchenyukRadulov
DanaultPlekanecGallagher
PaciorettyMitchellShaw
HudonDesharnaisTerry
Carr

En défense

DGDD
EmelinWeber
MarkovPetry
BeaulieuHanley
Pateryn

Pacioretty peine à se démarquer cette saison, n'ayant inscrit que quatre buts en 19 rencontres. C'est cinq de moins qu'après le même nombre de matchs l'an dernier. Projeté sur 82 matchs, cela correspondrait à une saison de 17 buts, un rythme bien en-deça de toutes celles qu'il a disputées depuis son arrivée dans la Ligue nationale.

Est-il pleinement en santé? Il a refusé de répondre à cette question.

Quant à savoir si le franc-tireur américain, qui a eu 28 ans dimanche, éprouvait des ennuis au plan de la production parce qu'il n'était pas suffisamment alimenté par ses joueurs de centre, Michel Therrien a quelque peu remis le fardeau de la preuve sur ses épaules.

«Il ne faut pas toujours t'attendre à recevoir la rondelle, des fois il faut que tu ailles la chercher, a fait valoir le coach. Quand il y a une rondelle libre et que c'est toi qui est en position d'aller la chercher, il faut que tu y ailles.

«C'est ce que je regarde sur le trio de Galchenyuk. Quand Alex a besoin d'aller chercher la rondelle dans le coin et d'être premier sur la rondelle, il n'attend pas après Paul (Byron) qui est à l'autre bout, à la ligne rouge. Il va la chercher. C'est la complicité entre un peu tout le monde qui explique pourquoi un trio va avoir du succès.»

Les nouvelles sont bonnes du côté des blessés. En plus d'Artturi Lehkonen, qui patine depuis plusieurs jours, l'ailier Brian Flynn de même que le défenseur Zach Redmond ont patiné sur la seconde patinoire en marge de l'entraînement.

Selon ce que les thérapeutes ont indiqué à Therrien, aucun d'eux n'est toutefois près de recommencer à s'entraîner avec l'équipe.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Alexei Emelin s'accroche

    Hockey

    Alexei Emelin s'accroche

    Le 24 octobre, après seulement cinq matchs, Alexei Emelin était muté à la gauche de Shea Weber en vue d'un match contre les Flyers de Philadelphie.... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer